Page précédente

Sommaire

Page suivante

 

 

L’égalité hommes/femmes

Tout d’abord, qu’entend-on par égalité et inégalité? Devant la loi, les hommes et les femmes sont égaux. Mais qu’en est-il de leur place dans la société ? Sont-ils égaux dans leur vie professionnelle et privée ? Au niveau professionnel, on aurait tendance à répondre non. En effet, il arrive souvent qu’une femme ait, pour le même poste qu’un homme, un salaire moins élevé. De même, plus un poste implique des responsabilités, moins facilement on le confiera à une femme. A quoi cela est-il
dû ?

Il y a plusieurs explications possibles : certains patrons pensent qu’une femme est moins capable ou moins intelligente qu’un homme. De plus, une femme risque d’avoir des enfants, et le patron devra lui accorder un congé maternité. Cependant, les hommes n’ont pas toujours l’avantage dans tous les métiers. Un homme exerçant un métier «de femme» sera aussi mal vu, si ce n’est plus, qu’une femme exerçant un métier «d’homme».

Dans la sphère privée, il y a davantage d’égalité. Les femmes sont plus respectées, même s’il arrive qu’elles doivent se charger de la plus grosse partie des tâches ménagères. On ne doit pas non plus oublier qu’une femme sur cinq est exposée à la violence conjugale. Les hommes le sont aussi parfois, mais c’est beaucoup plus rare et beaucoup moins médiatisé.

Origine et évolution

On est en droit de se demander d’où vient cette différence entre les femmes et les hommes. Certains


anthropologues pensent que cela vient du fait que les hommes sont plus forts physiquement. On dit aussi que le cerveau n’est pas structuré de la même façon chez la femme que chez l’homme, ce qui ne signifie pas que l’un soit plus intelligent que l’autre. Quoi qu’il en soit, on n’a pas pu jusqu’à aujourd’hui apporter de réponse claire et précise à cette question.

L’égalité entre hommes et femmes n’a cessé d’évoluer au cours des siècles.
Dans la Préhistoire, l’homme allait chasser pendant que la femme s’occupait des enfants. Chez les Romains elle était considérée comme mineure toute sa vie, d’abord sous la tutelle de son père, puis sous celle de son mari. Toutefois, si la femme romaine ne prenait pas part à la vie politique, elle occupait une place importante dans la société, contrairement à la femme grecque, qui restait cloîtrée chez elle. Plus tard, au Moyen Âge, le rôle des femmes se bornait à faire des enfants et à s’en occuper, et à savoir se tenir en société. Elles n’étaient pas instruites et peu d’entre elles savaient lire et écrire. Les femmes savantes étaient très mal vues. Depuis, les conditions de la femme n’ont cessé de s’améliorer, mais il y a encore beaucoup à faire.

 

L’égalité politique des femmes et des hommes

Les femmes se sont longtemps battues pour obtenir le droit de vote, et si elles l’ont obtenu ici, ce n’est pas le cas dans tous les pays. Les mentalité doivent encore évoluer. En effet, bien que les femmes aient le droit de vote, il y a encore beaucoup d’abstentions chez les femmes et nombre d’entre elles votent comme leur mari.
Par ailleurs, il y a encore peu de femmes qui font de la politique, car il est difficile pour elles de prendre une place traditionnellement occupée par des hommes. De plus, il y a un long chemin à parcourir et beaucoup d’études à faire pour pouvoir faire de la politique, ce qui n’est pas toujours facile si on a des enfants.

L’égalité à l’école

À l’école, nous avons les mêmes cours et les mêmes possibilités, ce qui est une bonne chose. Cependant, il n’y a pas encore de vrai respect mutuel entre les filles et les garçons. Les filles se font plus bousculer, subissent davantage de violence verbale, et ça paraît normal. Les insultes au féminin sont plus blessantes et plus variées. Comment expliquer que «salope» soit bien plus humiliant que «salaud»? Essayez donc un peu de trouver le masculin de «pétasse» ou de «sale p…».
Pourtant, l’école est (ou devrait être?) un lieu privilégié pour apprendre le respect et l’égalité car ce n’est pas une chose innée, mais une valeur qu’on doit développer.

Cet article a été rédigé à partir d’un entretien avec Mme Fiedler, enseignante d’allemand aux Coudriers. Sara & Laetitia

Dojo Shinbudo
81, av. Louis-Casaï
1216 Cointrin
Union Sportive de Cointrin

Mail : info@shinbudo.ch
Site : www.shinbudo.ch

Humour


Les préjugés ont la vie dure !

Dieu a créé les femmes belles et stupides. Belles pour que les hommes puissent les aimer, et stupides pour qu’elles puissent aimer les hommes.

Si l’homme a été créé avant la femme, c’était pour lui permettre de placer quelques mots.

Quelle idée se fait l’homme de « donner un coup de main à la maison » ?

Soulever ses jambes pour qu’on passe l’aspirateur dessous !

 

Page précédente

Sommaire

Page suivante