Motifs graphiques abstraits et représentations symboliques s’interprètent à différents niveaux : confidentiel et sacré pour un maître ou profane pour les autres. Mais ce qui importe avant tout, c’est le souffle de cette peinture, plus proche de la poésie que de la prose et, la joie et le bien -être qu’elle engendre, le bonheur des couleurs et des formes. Le sens profond exige, lui, beaucoup de modestie dans l’approche. Les Aborigènes nous ont donné quelques clés de compréhension, le reste leur appartient. Ce qui a beaucoup touché les élèves c’est ce bonheur des couleurs et des formes, et l’émotion qu’elles provoquent.
suite