Intérêt et réaction des élèves


Depuis 1994, date à laquelle je me suis lancé dans l’expérimentation de cette démarche difficile, je suis surpris en bien par la réaction de l’immense majorité des élèves.

Malgré des blocages évidents qu’il faut surmonter, l’intérêt des élèves est grand ainsi que leur investissement. Même les élèves peu avides d’expérimentation ou de recherches se prennent au jeu et réalisent souvent des travaux surprenants.
Bien entendu il faut prendre le temps et veiller à ce que les conditions de travail favorisent un certain épanouissement de l’inconscient.


Autres remarques

Les élèves sont libres du choix de la ou des techniques disponibles .

Il faut éviter (ou savoir prolonger) la provocation gratuite et négative de celui qui brûle sa feuille dans un geste qui se veut de “pure révolte surréaliste”...bien que cela puisse être le point de départ d’une création inattendue et surprenante...il faut pouvoir gérer ce type de dérapages possibles!

Il n’y a que deux contraintes à respecter: créer une image la plus personnelle possible, sélectionner une image parmi celles produites pour la coller sur une feuille avec un titre non descriptif qui soit le prolongement de la démarche surréaliste.

Le respect du travail d’autrui est une des conditions idoines, avec le calme et la concentration (introspection), dès lors que ces garanties ne sont pas réunies il vaut mieux écourter l’expérience.
retour page Travaux pédagogiques