SEMINAIRE DE FORMATION CONTINUE

Pour maîtres du secondaire enseignant les arts plastiques et visuels
2002-2003





Lieu : Fondation Brückner à Carouge

Maître : David Roberts, maître céramiste anglais





Procédé :


- Les pièces sont façonnées à la plaque ou en colombins avec une terre à raku blanc au talc.


??

??

??


- Après préparation, d’un engobe, de la même terre dont la chamotte est extrudée, on l’applique sur la surface à la consistance cuir (à demi sèche). L’on polit à la pierre ou à la cuillère.


??


- Séchage des pièces à l’air, au soleil si possible, ou dans un four à 100 degrés, ou sur le dessus d’un four encore chaud.


??


- Première cuisson au four électrique à 950 degrés.


??

Premier procédé d’épargne - avec émail raku craquelé

 

??

  1. Pose d’une couche d’engobe (slip) d’épargne.
  2. Pose d’un émail par-dessus.


??


- Gravure d’un décor ou dessin dans l’épaisseur.


??

??

??


Second procédé d’épargne — sans émail



- La surface est préalablement poncée à l’éponge de diamant.


??


- Épargne à l’aide de :

  1. Paper clay.
  2. Gomme arabique diluée + terre.
  3. Latex.
  4. Papier collant de carrossier.

??


Puis





- Les pièces sont disposées dans le four à raku pour une seconde cuisson. Le four raku à cloche consiste en une armature amovible en fer à béton recouverte de laine réfractaire et qui forme le haut du four. Le bas du four est constitué de briques réfractaires posées à même le sol.


??


- Les pièces sont placées de sorte qu’aucune ne touche l’autre (l’émail pouvant les coller au contact)


??


- Un ou plusieurs étages sont possibles.


??


- Deux chalumeaux reliés à deux bombonnes de gaz propane produisent la chaleur qui monte peu à peu à 900 degrés (chaleur approximative, à contrôler continuellement)


??


- La coque est enlevée et les pièces retirées à l’aide de pinces en métal puis déposées dans des poubelles contenant de la sciure qui s’enflamme à leur contact.



- On ferme le couvercle des poubelles et c’est alors que se produit l’enfumage.


??


- Les pièces sont retirées après un certain temps.


??

??


- L’émail saute et s’écaille pour laisser apparaître les traces de craquelures, les dessins et les décors gravés sur le tesson.


??


- Les pièces sont vigoureusement nettoyées.


??

??


- Les pièces sont disposées en attendant la critique du maître céramiste.


??

??

??


Mary Rose, Catherine, André, Ariane, Dorothea, Irène, Sylvie,Dominique, Catherine, Mariella, Marie-Annick, Pierette, Jacky, Elisabeth.

Ils remercient très sincérement Mr. David ROBERTS, le Département de l’Instruction Public, et en particulier la Direction Générale de l’Enseignement Secondaire Postobligatoire Formation Continue, La Fondation Brückner, André DUSSOIX et Ariane ELLBERGER de la faisabilité de ce séminaire. Le Musée Ariana d’avoir accueilli leurs pièces.


??


Quoi de plus festif qu'une cuisson raku ? Raku signifie aise, joie, bonheur ! Bientôt 50 x 10 ans nous séparent du premier bol raku créé pour la cérémonie du thé au Japon. Corée, Japon, Angleterre, Californie, Europe continentale forment les jalons d'une tradition continue.

Un petit cadeau de dernière minute réunit quelques travaux d'expérimentation élaborés lors d'une semaine de formation continue extraordinairement remplie, suivie par 14 enseignants du secondaire genevois. Autre collaboration impromptue, celle d'élèves du Collège Rousseau qui ont conduit une succession de cuissons raku, jeudi 15 mai veille de la présentation au Musée Ariana, et qui livrent ici quelques unes de leurs découvertes.


??

 
Les travaux des enseignants ont été dirigés par David Roberts, céramiste. Les travaux d'élèves du Collège Rousseau ont été réalisés sous l'égide de Italdo Dudy, enseignant, et d'André Dussoix, plasticien et enseignant. Ils sont exposés du vendredi 16 au lundi 19 mai 2003, de 10 à 17 heures.




Photos : Catherine Rey & Jacky Gabriel

Texte : Andrté Dussoix & Mary Rose Tudeau

Maquette  & page web: Jacky Gabriel

Carouge, mai 2003 ©

Retour en haut de page

Retour à la page "Travaux d'enseignants"