INDEX
<<<<<
TERRES COLOREES - Formation continue - 2004 mars / mai
.

DE LA TEMPERATURE ET DE LA CUISSON DES TERRES COLOREES

Voici deux tableaux qui décrivent les différences entre la basse et la haute température
La classification des terres est obligatoirement arbitraire.

DE HAUTE TEMPERATURE

> 1300°
cuisson industrielle > 1450°

presque étanches ou étanches phénomène de vitrification :
certaines particules commencent à fondre et fusionnent un grès n'a pas plus que 2% de porosité sauf si grosse chamotte

solide

sonne clair

contient très peu ou pas de chaux

Si on sous-cuit une terre de haute température, on a un tesson fragile
.

grès

porcelaines

TERRES DE BASSE TEMPERATURE

de la cuisson sauvage (500 ou 600°) > 1150°

.

porosité

fragile

sonne creux

contient de la chaux - craie
- carbonate de calcium

Si on surcuit une terre de basse température, elle peut se déformer, cloquer ou même fondre

argiles communes

faïences

.

ATTENTION . LA COULEUR D'UNE TERRE CRUE OU CUITE N'EST PAS UN ELEMENT D'IDENTIFICATION CAR LA COULEUR SE MODIFIE AU FUR ET A MESURE DU SECHAGE ET EN FONCTION DE LA TEMPERATURE ET DU TYPE DE CUISSON

La plupart des terres sont cuites deux fois :

Basse température :

1ère cuisson à 980 degrés
2ème cuisson à 980 degrés

Ces températures sont données à titre indicatif.

Voici des plaquettes

terre crue
cuisson à 980 degrés
cuisson à 1180 degrés
cuisson à 1280 degrés

.

Haute température :

1ère cuisson à 980 degrés
2ème cuisson à 1180 degrés (terre noire)
2ème cuisson à 1280 degrés (autres)

Les températures peuvent varier selon les terres, les fours, les atmosphères de cuisson, les désirs des céramistes.

Ces températures sont choisies par le céramiste. Elles peuvent varier d'un atelier à l'autre mais elles sont déterminées par les terres elles-mêmes.

INDEX
<<<<<
.