Dernière modification
dimanche, 3 juin 2001


georges.eckstein@edu.ge.ch

Textes d'élèves

Ci-dessous vous trouverez divers textes d'élèves sur des sujets les ayants particulièrement marqués. Cliquez sur le prénom pour y accéder directement.

Lindsey
La Betania
Patricia
Concert en ville
Jessica
Visite d'une école
Anastasia
Moments à la mission
Luigi
Le match de foot
Marcos
Le chantier
Shpetim
Tegucigalpa
??
La casa Alianza
Gonçalo
La soirée d'adieu
Damien
La soirée d'adieu

La Betania

La Betania c'est le quartier de la capitale pour lequel nous avons participé à la construction des maisons. C'est un quartier où vit une communauté de 1800 personnes située au bord du fleuve. C'est aussi l'endroit où le match de foot, que nous avons perdu, a eu lieu. Les gens de la Betania sont très sociables, les principales façons de communiquer étaient un regard ou un sourire. Nous avons aidé ce quartier, car il est situé dans la zone rouge, la zone rouge étant la première touchée lorsque le fleuve Choluteca déborde. Ça a déjà été le cas lorsque l'ouragan "Mitch" s'est abattu sur la région

Lindsey

Le concert en ville

Comme aucun garçon ne voulait venir au concert, on y est allé que les filles. C'était assez bien, car cela nous a fait une petite soirée entre filles. On est arrivé vers 20 heures, car le concert devait commencer à 20h30. Mais il a commencé avec du retard. On était assis au deuxième rang et les petits enfants à qui était dédié le concert au premier. C'était des enfants "sortant" de la rue et qui sont maintenant dans un foyer.

C'était de la musique typique du pays, salsa reggae, etc... Il y avait juste une petite piste de danse, car normalement c'est un restaurant hondurien.

Vers 23h30, on est tranquillement reparti. Comme c'était en ville de Tegucigalpa, le chemin de retour était long, mais Laura, Anastasia et moi, on s'est endormi dans la voiture. Les autres filles je ne sais pas, car elles étaient dans une autre voiture. En arrivant à la mission, nous on est allé se coucher.

Patricia

L'école

On est entré dans l'école, juste après que le garde nous ait ouvert la porte cadenassée. Les locaux et les deux cours faites de béton et de terre battue sont entourés de hauts murs qui sont couronnés de fil de fer barbelé.

Ces locaux sont utilisés trois fois dans la journée par des écoles différentes, ce qui représente plus de 2'200 élèves en tout.

Le directeur de l'école de l'après-midi nous a fait faire le tour du "propriétaire"et nous a même fait entrer dans deux classes où une quarantaine d'élèves entassés autour de dix tables nous ont applaudis.

Nous pouvions lire dans les yeux des élèves la curiosité et presque de l'admiration que nous provoquions.

Jessica

Moments à la mission

Quand on rentrait à la mission après le chantier, on avait environ 1 heure pour se doucher. Après on mangeait et ensuite en général, on avait encore une heure pour s'amuser et rester entre nous. On écoutait de la musique ou on parlait. Certains jouaient au "golf".

En fin d'après-midi, quand on rentrait des visites, on avait une heure trente de "liberté", il fallait aussi que l'on range les chambres. On se promenait dans le champ de la mission ou dans les alentours. Vers 19h30 ou 20h00, on allait manger. C'était deux femmes qui faisaient les repas. Jusqu'à 21h30, tout le monde devait rejoindre sa chambre et à 22h00, on devait éteindre les lumières pour dormir.

On avait beaucoup de temps pour rester entre nous alors, des fois, il y avait des tensions comme par exemple Jessica et Shpetim à cause d'un bouddha.

Dans les chambres, on passait beaucoup de temps à tuer les gros insectes. On a pris des photos de nous dans la mission. Comme on avait une radio, il y en a qui dansait dans les couloirs de la mission. L'avant dernier soir, on a fait des jeux dans la salle à manger. Le dernier soir, on a invité tous les encadrants durant le séjour. On a mis toutes les tables ensemble et on a eu droit à un concert de quatre musiciens honduriens. Ensuite, il y a eu la remise des diplômes. Le jour du départ, on a quitté la mission à 3h30 du matin, ça a été un dur moment.

Anastasia

Le match de foot

On a fait un match de foot contre une équipe de la Betania, on a eu deux fois quinze minutes de jeu. La première mi-temps on perdait 2 à 0 parce qu'on ne s'entendait pas bien et après, Bardul, Kamel et moi on s'est mieux organisé et on a réussi en deuxième mi-temps à rattraper deux buts. Mais avant la fin, ils nous ont marqués un troisième but et nous, nous en avons raté plusieurs.

On a fait ce match de foot pour leur donner des maillots de foot et on s'est bien marré.

Luigi

Le chantier

Nous devions nous lever le matin à 6h00 pour prendre le petit-déjeuner à 6h15. Nous prenions le bus à 7h00 pour arriver à 7h30 au chantier. Nous avons dû faire les fondations des maisons avec des pioches, des pelles et des brouettes. Nous avons aidé à construire une ville qui s'appellera "Ciudad de España". Il y aura 1500 maisons individuelles. Les maisons que nous avons aidées à construire seront pour la communauté de la Betania, un quartier de la capitale très touché par les inondations.

Marcos

Tegucigalpa

Tegucigalpa est la capitale du Honduras, elle se trouve au centre du pays. Tegucigalpa n'est pas une capitale riche, mais elle a quelques bons cotés, comme le Mc Donald, les routes de style américain, presque comme San Francisco, beaucoup de magasins. Malheureusement il y a beaucoup d'enfants des rues et pas de travail pour les gens. Tegucigalpa est une ville où il y a beaucoup de pollution, de violence et de non-respect des lois.

Shpetim

La Casa Alianza

La Casa Alianza est un centre d'accueil et de réinsertion pour les enfants de la rue.

Ce centre est en plein milieu de Tegucigalpa. Les enfants peuvent venir et partir quand ils veulent, le centre est ouvert 24h su 24. Les enfants sont suivis par des éducateurs. Ces éducateurs font des recherches sur l'enfant, sa famille et essaie de rétablir le contact avec la famille. Si l'enfant et la famille sont aptes à reprendre la vie sous le même toit, l'enfant est renvoyé dans sa famille, mais l'éducateur continue à le suivre.

Les enfants acceptés dans le centre doivent avoir entre 12 et 17 ans.

Il y a des dortoirs pour les garçons et d'autres pour les filles, tous sont situés au premier étage.

Au rez-de-chaussée se trouve la cafétéria. Il y a une petite infirmerie à l'entrée du centre. Le bon comportement des enfants peut leur rapporter des points, points qui seront ensuite échangé à la banque des cadeaux.

L'ambiance de ce centre est très agréable.

??

La soirée d'adieu

La soirée d'adieu a eu lieu à la mission où on a été hébergé. Les gens de la Betania étaient là. Il y a eu de la musique avec un groupe de Tegucigalpa. Nous avons mangé et des musiciens nous ont offert un beau concert. Les responsables nous ont aussi donné un diplôme par personne et nous leur avons dit adieu.

Gonçalo

Soirée d'adieu

On avait rendez-vous à 19h30 pour assister à un concert d'adieu qui se déroulait à la mission. On avait un apéritif en même temps que le concert. Le concert était bien. Une fois que le concert était fini, les cuisinières nous ont gâtés pour notre dernier souper (spaghetti sauce "bolognaise").

Ensuite le président du Patronato de la Betania, l'ingénieur de Ecovide et Claudio Stauffer consultant de la Croix-Rouge suisse nous ont remerciés dans des discours officiels, puis nous ont remis nos diplômes.

Damien