Exploiter ce qu'on a trouvé sur l'Internet

Comment intégrer dans des documents d'enseignement
des informations récupérées (sur Macintosh ou PC)

exploiter01

Trucs et astuces pour être efficace

 

Le problème :

Sur internet il est facile de trouver de très nombreuses informations. Nous allons voir quelques astuces pour :

Comment conserver ce que j'ai vu sur le WEB ?

Rechercher dans de nombreux fichiers texte

Une fois toutes ces informations stockées sur un disque local, il est parfois difficile de retrouver le fichier voulu. BBedit (ou Emacs sur PC) permet une recherche sur le contenu de nombreux fichiers. Windows et Mac OS ont aussi uen recherche sur le contenu des fichiers.

exploiter03
Figure 1 : la recherche sur tout un dossier dans BBedit (ou Emacs sur PC).

exploiter04Fig 2 : Les résultats de la recherche dans BBedit (ou Emacs sur PC)

Classer des informations textuelles
Les styles plan de Clarisworks ou Word permettent de classer de textes de manière structurée :

URL de vendeurs de matériel

http://macos.mforce.org

http://www.qucis.queensu.ca/FAQs/email/finding.html

Il y a des shareware pour organiser les URL : URLManager pro par exemple.

Comment sauver une image depuis Netscape

Sauver l'image
Pour sauver l'image, cliquer-garder le doigt appuyé sur mac ou clic-droite sous PC et dans le menu contextuel qui apparaît, sélectionner l'article Sauver l'image
exploiter05

Arracher un extrait image :

Pour arracher un extrait image, cliquer-garder le doigt appuyé et glisser le rectangle de sélection vers le bureau ou directement vers une application qui reçoit le glisser-déposer (ClarisWorks, par exemple)
exploiter06

Fouiller le cache de Netscape :

Quand Netscape vous affiche un site, il a placé dans un coin du disque (qu'on appelle cache) les éléments (textes, images, animations etc.) de cette page. Ainsi le réaffichage de la même page est plus rapide juste après. En allant fouiller dans le cache on retrouve tout ce que vous avez visité au cours de vos dernières visites sur le WEB. On peut donc y retrouver les images, les textes que vous voudriez récupérer. Leur nomenclature n'est souvent pas explicite, il faut alors trier par date puis visualiser avec un JPEGViewer, Graphic Converter (Mac), Painstshop Pro, PC, par exemple.
exploiter07
Le cache de Netscape contient toutes les images et textes HTML des pages vues récemment.

exploiter08exploiter09

Ces logiciels permet de visualiser les images du cache, et d'y sélectionner la partie désirée pour la copier par exemple.

Comment intégrer une image dans ClarisWorks, resp WORD ?

Les formats les plus courants sont directement convertis par l'architecture de conversion XTND, il suffit de glisser l'image dans la fenêtre, elle est convertie puis affichée. Mais parfois on peut vouloir convertir préalablement :

QuickTime (Mac et PC)
QuickTime 3 permet d'importer de nombreux formats graphiques dont JPEG; GIF; Photoshop, etc. Il suffit d'ouvrir un de ces fichiers avec une application récente (même SimpleText qui est inclue dans le système) pour que le fichier soit converti en PICT, resp BMP.

GraficConverter (Mac)
Excellent ShareWare de conversion de tous les formats graphiques...
 
Paintshop Pro (PC)
Excellent ShareWare de conversion de tous les formats graphiques...
 

Photoshop

Le canon à tuer les mouches si c'est pour convertir seulement.... Photoshop est sans doute l'outil graphique Bitmap de référence. Il a aussi une gourmandise en ressources machine hors du commun.
 

Organiser ses trouvailles


Deux stratégies s'opposent :

Les fichiers séparés dans des dossiers

Il s'agit de nommer très explicitement les éléments et de les organiser dans des dossiers thématiques.

exploiter10exploiter11

Il est alors fortement recommandé de donner aux images l'icône correspondant à leur contenu :

De nombreux utilitaires ajoutent (Mac seulement) l'icône-résumé à des fichiers existant : par exemple Visions (en français), ou Thumbnail. La plupart des applications de dessin permettent de le faire automatiquement à l'enregistrement.

exploiter12

A la sauvegarde, une icône résumant le contenu est créée.

Un gestionnaire centralisé de documentation.
L'Album est le précurseur de ces utilitaires, mais des besoins un peu plus élevés seront satisfaits par un utilitaire comme Scrapit Pro ou No Scrapbook.
exploiter13Un utilitaire de gestion des images permet de visualiser toute une série d'images d'un coup : PaintshopPro et Iview

D'autres trucs et astuces.

 

Sur le 'net, le texte est généralement formatté par lignes de 80 colonnes. Cette particularité rend l'intégration dans un traitement de texte ardue. BBedit (ou Emacs sur PC) a une fonction qui permet de supprimer ces fins de ligne inopportunes :

BBedit (ou Emacs sur PC) permet de supprimer les fins de lignes.

exploiter14exploiter15

En complément de cette fonction, on peut noter l'option de "Soft Wrap" du texte, qui affiche le texte dans la fenêtre en coupant les lignes aux endroits opportuns.

 

Conversions de plate-forme

Sur Internet, les fichiers ont leur nature définie par leur suffixe. (par exemple TRUC.DOC signifie que c'est un fichier de type word.) Sur Macintosh, la nature du fichier est définie dans les attributs du fichier (un code à 4 lettres, par exemple PICT pour le format image) qui ne sont pas visible à l'usager mais qui se manifestent par son icône. De plus sur Mac chaque fichier référence son créateur - c'est-à-dire l'application qui doit être ouverte lors d'un double-clic sur le document - à l'aide d'un autre code à 4 lettres.

Il y a moyen d'établir des correspondances entre les suffixes et les codes type et créateur sur Mac : pour les disquettes c'est Echange-PC Mac qui le fait., sur le 'net, c'est l'application qui effectue le transfert de fichier (FTP) ou Browser qui, en créant le fichier sur votre disque, lui attribue une identité.

Quand cela n'a pas été fait correctement, on peut aller dans l'application correspondante et tenter d'ouvrir le document menu Fichier, "Ouvrir".

F. Lombard

Dernière mise à jour : 22 février 1999