Titre

Construire une base de donnée ? Pas si simple !

Numéro de module

4-tic

Auteurs

Stéphane Dayer - Pierre-Alain Délitroz

Date

20 novembre 2002

No de version

1

Discipline ou domaine

TICS

Public cible

Dans le cas de notre scénario F2, mais tout à fait faisable avec des F3

Type de démarche pédagogique

Démarche réflexive et constructiviste

Objectifs

Faire prendre conscience aux élèves de la nécessité de traiter l’information de manière la plus rationnelle possible, en fonction de besoins précis.

Leur faire prendre conscience que  toute information doit être abordée de façon critique.

Leur faire découvrir que tout système d’information dépend des choix de celui qui les conçoit  et qu’ainsi il ne reflète qu’un aspect de la réalité.

 

 

REMARQUE PREALABLE

 

Etant de plus en plus convaincus de la nécessité de rendre nos scénarios concrètement réalisables, nous avons décidé de baser celui-ci sur une expérience menée en classe avec des élèves du collège. C’est pourquoi le scénario sera divisé en plusieurs séances correspondant à des périodes en classe. Il ne reposera pas sur des aspects théoriques préalablement acquis mais bien sur la réflexion menée, en classe, avec les élèves.

 

Le sujet de la réflexion portant sur les systèmes d’information, nous avons proposé à nos élèves de constituer une base de données sur le XVIIè siècle. Le but visé est de prendre conscience avec les élèves de toutes les difficultés d’une telle création, de tous les choix qu’elle implique et de toutes les concessions qu’elle nécessite.

 

Au terme de l’expérience, les élèves devraient avoir pris conscience de la nécessité de bien traiter l’information et de l’obligation de l’appréhender de manière critique.

 


SEANCE 1

OBJECTIF

*      Présenter le projet aux élèves

*      Début de la réflexion

*                  Leur expliquer notre objectif, à savoir constituer une base de donnée sur le XVIIè siècle que nous sommes en train d’étudier en littérature.

*                  Leur expliquer, dans les grandes lignes, ce qu’est une base de données. Leur inculquer les notions de champs et de critères.

*                  Lancer une première réflexion sur le choix des différents champs que nous pourrions attribuer à  la base de donnée.

Questions qui se sont posées :

*      Pour qui faisons-nous cette base de données. Serons-nous les seuls à l’utiliser ? Sera-t-elle publiée sur le web ?

*      Au niveau du contenu, nous contenterons-nous de la littérature ou intéresserons-nous aussi à l’histoire, à la société, à l’économie, à l’art du XVIIè siècle ?
Nous contenterons-nous des ouvrages du XVIIè siècle ou introduirons-nous également dans notre base de donnée des ouvrages critiques plus récents ?

*      Comment présenterons-nous nos données ? Nous contenterons-nous de références de livres ou les accompagnerons-nous d’un résumé, d’une petite critique ? Si c’est le cas qui les rédigera ? Qui les contrôlera ?

*      Introduirons-nous des images ?

REMARQUES

Toutes ces questions permettent, avant même de commencer le travail à proprement dit, de s’interroger déjà sur ce qu’est un système d’information.

*      Il apparaît en effet d’emblée que tout système d’information ne recouvrera qu’une partie de la réalité qu’il se propose de traiter. Et ceci dépendra des intérêts et des choix des concepteurs du système d’information (en l’occurrence des choix des élèves.)

*      Ceci démontre bien la nécessité de traiter toute information de manière réfléchie lorsque l’on se propose, comme nous dans ce cas, de construire une base de données.

*      De cela découle déjà l’idée que, lorsque l’on recherche de l’information, il faut très vite prendre conscience de la manière dont l’information est traitée afin de rendre notre recherche plus efficace.

A FAIRE POUR LA PROCHAINE SEANCE

Les élèves, ayant bien pris conscience de ce qui précède, devront pour la prochaine séance :

 

*      Aller voir sur le web si ce que nous nous proposons de faire existe déjà.

 

*      Choisir un site qui se rapprocherait de ce que nous allons faire et étudier la manière dont l’information est structurée.




COMMENTAIRES SUR LA PREMIERE SEANCE

*                 Intérêt des élèves

*                 Prise de conscience de leur part que, comme toute information doit être traitée, il est nécessaire de l’aborder, lors d’une recherche, de façon critique.

*                 Motivation à l’idée de construire eux-mêmes un outil qui leur sera utile.

 

DEUXIEME SEANCE



OBJECTIF

*      Prendre conscience de diverses manières de traiter l’information

*      Décider quels seront les champs de notre base de données

*                  Mise en commun des recherches sur le web. Quelques sites trouvés par les élèves :

http://perso.wanadoo.fr/roger.duchene/travaux/travaux.htm

http://www.nlc-bnc.ca/2/3/h3-1400-f.html

http://gallica.bnf.fr/themes/LitXVII.htm

http://www.richmond.edu/~jpaulsen/bibliot2b.html#repXVIIe

http://leroidanse.free.fr/D003/index.html

 

COMMENTAIRES DES ELEVES

*                  Personne n’a trouvé un site présentant une bibliographie du XVIIè telle que nous nous proposons de la créer.

*                 Les sites sont souvent l’œuvre de passionnés s’intéressant à un aspect du XVIIè siècle. Certains pourraient apparaître dans notre base de données.

*                  La valeur et la clarté des sites est très inégale.

*                  La manière dont est traitée l’information également.

*                  Il est difficile de s’inspirer des sites parcourus pour imaginer notre base de donnée.

 

Suite à ces remarques, nous nous sommes dit que l’endroit où nous pourrions trouver un exemple de base de données avec différents critères dont nous pourrions nous inspirer, serait une bibliothèque. Nous sommes donc allé sur le site de la Bibliothèque cantonale du Valais.

 

http://www.mediatheque.ch/cataloguemv.htm

 

Là nous avons consulté le catalogue en ligne et nous nous sommes intéressés aux différents champs.

 

 

A partir de là, nous avons clarifié la notion de champs.

*      Les élèves ont pris conscience alors que Racine, par exemple, pouvait apparaître soit dans le champ « auteur », soit dans le champ « titre », soit encore dans le champ « sujet ».

*      Très vite, les élèves ont remarqué que le champ « cotes » par exemple n’avait aucun intérêt pour nous.

*      Très vite également, ils se sont rendus compte du fait qu’il fallait prévoir des sous-champs et qu’il est nécessaire de vraiment bien penser la structure de notre base de données dès le départ.

 

TROISIEME SEANCE

Objectif : construire la structure de notre base.

*      En fonction de tout ce qui a été dit dans les deux premières séances et après de longues réflexions, les élèves en sont arrivés à la proposition suivante :

 

biographie

 

film

 

image

 

livre

 

autre

 

histoire

 

critique

 

poésie

 

roman

 

théâtre

 

Support

 

Genre

 

Sujet

 

Année

 

Titre

 

Auteur

 

QUATRIEME SEANCE

*      Pour cette séance, une partie des élèves se retrouvent à la bibliothèque cantonale, l’autre partie à l’ordp.

*      L’objectif est de mettre les élèves en situation d’utilisation des systèmes d’information. Ils seront en l’occurrence « confrontés » au livre et au web. Leur but est de trouver des références pouvant figurer dans notre base de données.

 

Constat

 

*      Soit en bibliothèque, soit devant leur ordinateur, la plupart des élèves se sont trouvés empruntés. Leurs méthodes de recherches n’étaient pas efficaces, leur façon de se servir d’un moteur de recherche s’est par exemple avérée très lacunaire.

Action

 

Etant donnée que la bonne utilisation des systèmes d’informations que sont une bibliothèque et le web est indispensable à tout étudiant, nous avons décidé :

*      D’organiser une visite guidée de la bibliothèque cantonale du Valais avec une présentation des différents moyens de recherche.

*      De charger deux élèves de mettre sur pied une présentation de l’utilisation efficace d’un moteur de recherche. (Nous avons choisi Google et Copernic.)

 

( La visite de la bibliothèque et le petit exposé sont prévus pour la fin janvier.)

 

Après la visite et l’exposé, les élèves mettront en pratique leur nouvelles connaissances. Ils devraient alors remarquer :

 

 

*      Qu’une bonne partie de leur travail de constitution d’une base de donnée sur le XVIIè siècle a déjà été faite et que leur tâche consiste à rassembler des documents, à les analyser, les trier, les classer selon leurs critères de choix en fonction de leurs objectifs.

CONCLUSION

 

Tout au long de cette expérience, les élèves ont pris conscience

 

*      de ce qu’est un système d’information

*      des nombreux paramètres dont il faut tenir compte lorsqu’on utilise un système d’information sachant que l’organisation de tout système dépend des intentions de son auteur.

*      des nombreux paramètres dont il faut tenir compte lorsqu’on construit un système d’information.

 

L’expérience est toujours en cours. Nous avons étudié les différentes possibilités de mettre notre base sur le site de la classe et de la compléter en ligne. La solution qui s’impose semble être le « php-mysql ». Trois élèves particulièrement intéressés par la programmation se sont lancés dans l’étude de ce langage de programmation. Cela met en évidence ce que nous retiendrons en priorité de ce scénario, à savoir l’enthousiasme des élèves qui se sont sentis concernés et responsabilisés tout au long de l’expérience ceci nous confortant encore dans notre idée que tout scénario se doit d’être le plus concret possible.