Publicité et langage amoureux : séduire pour mieux convaincre

 

Titre

Publicité et langage amoureux : séduire pour mieux convaincre

Numéro du module:

5 MI

Auteurs:

Grégoire MABILLARD et Jean-Paul MORET

Date

6 janvier 2003

Numéro de version:

1

Discipline ou domaine:

arts visuels, français, langues, autres branches où le recours à l’analyse de l’image filmique peut servir

Objectifs en termes de résultats d'apprentissages :

Ø      se familiariser avec divers outils d’analyse d’une image filmique

Ø      établir un parallèle entre l’analyse d’un texte et celle d’une séquence filmée

Ø      recherche, enregistrement, diffusion de médias comme des fichiers MPEG, utilisation d’une caméra numérique

Ø      si nécessaire : acquérir les compétences techniques pour télécharger et installer des plug-in comme Quick Time ou RealOnePlayer

 

Dimensions

F2/F1

Public cible :

enseignants des disciplines mentionnées ci-dessus ou F1

Type de démarche pédagogique :

 

Constructiviste, collaboratif ; mais en partie instructiviste, dans la mesure où la présentation des outils d’analyse impose un peu ces outils.

Le scénario comprend plusieurs séquences, et le formateur, selon le degré de compétence des participants, joue surtout un rôle de guide.

Démarche learning by doing.

 

Résumé:

 

Analyse des ressorts utilisés par un clip publicitaire, pour séduire et convaincre. Il s’agit d’expérimenter une grille d’analyse analogue sur certains textes littéraires caractérisés par un contenu du type « discours amoureux ».

Activités pratiques mettant en œuvre l'acquis théorique.

 

Mots-clés:

 

publicité, séduire, convaincre, langage amoureux, littérature, discours amoureux, Benjamin Constant, clip publicitaire, analyse de l’image filmique, texte littéraire, spot publicitaire

 

 

 

Prérequis 

 

Ø       Fonctions élémentaires d’une caméra numérique, utilisation élémentaire d’Internet (capture, diffusion de clips filmés, …)

Ø       Utilisation du matériel mentionné

Ø       Téléchargement et installation de Quick Time (site de téléchargement), et de RealOnePlayer (site de téléchargement) pour lire les vidéos proposées.

Matériel

 

Ø       Caméra numérique

Ø       Matériel de projection, vidéo ou beamer, évent. lecteur DVD

Ø       Poste connecté à Internet

Ø       Matériel fourni dans le scénario (extraits de Adolphe) de Benjamin Constant ; grilles d’analyse mentionnées plus bas.

 

 

Objectifs : précisions

 

Ø       Mettre en évidence la parenté existant entre deux types de communication (image filmique et texte littéraire)

Ø       Approche parallèle de ces 2 types de communication (élaboration et usage d’un outil critique commun ou modulable)

Ø       Démontrer l’utilité  et la pertinence des MI-TIC pour l’analyse du texte littéraire

 

Déroulement

 

phase 1

Ø       Présentation des objectifs

Ø       Présentation des outils d’analyse :
  Grille 1 : grille d’analyse spécifique pour l’examen d’un clip publicitaire
  Grille 2 : grille d’analyse générale pour l’examen d’une séquence filmée, d’un clip publicitaire ou d’un texte :

 

phase 2

Ø       Démonstration sur l’image filmée: Montrer, expliquer comment le clip séduit :

 

1.      Visualiser un clip publicitaire (à titre d’exemple : visualiser la publicité de France-Telecom présentée sur les pages de l’Académie de Metz-Nancy).

[ Cette page présente, en outre, une analyse détaillée utile du clip mentionné. Si elle devait être désactivée, le formateur peut toujours se rabattre sur un clip publicitaire comme celui consacré à Air France, ou d’autres clips analogues, téléchargeables sur le site www.pubstv.com ]

2.      Utilisation, dans un premier temps, de la grille d’analyse spécifique des constituants d’un spot publicitaire.

3.      Montrer qu’il est également possible d’appliquer la grille générale d’analyse (annexe pdf ), 1re partie :  (grille expérimentée en séminaire, lors du module 5 MI, pour l’analyse d’autres types de séquences filmiques, séquences du téléjournal, film de fiction, etc.)

 

Démonstration sur un texte littéraire : Montrer, expliquer comment le langage amoureux fonctionne, séduit :

 

1.      Analyse d’un extrait d’Adolphe, de Benjamin Constant : (1er § de l’extrait 1, fichier pdf annexé , à fournir également en version « papier »).

2.      Appliquer la 2me partie de la grille d’analyse générale  (voir lien ci-dessus).

3.      Mettre en évidence, pour les participants, les différentes fonctions du langage utilisé par Adolphe, notamment les artifices du discours amoureux qui visent à la séduction. Si les apprenants ne sont pas familiarisés avec le fonctionnement rhétorique du texte, le formateur peut s’en tenir à une interprétation rapide ou solliciter une approche « intuitive ».

 

phase 3 ( mise en pratique)

 

[En sous-groupes de 2-3 personnes, un « littéraire »par groupe – les groupes désignent un rapporteur – chaque groupe aura à réaliser et la phase 3A et la phase 3 B, toujours dans le but que chacun expérimente les similitudes entre les deux types de communication]

 

phase 3 A : Travail pratique sur un spot publicitaire

 

1.      Analyse d’un spot publicitaire : constituants et traitement de l’image (Utiliser la  grille 1) ?
Appliquer également la grille d’analyse générale (le formateur peut éventuellement laisser le choix de l’une ou l’autre de ces grilles, ou les « mettre en concurrence », en F2, pour alimenter la discussion qui doit suivre).
 Le formateur distribuera les exemples de spots publicitaires ou  les sites proposés en ressources ci-dessous.
[Quelques spots significatifs seront préparés par le formateur. Des enregistrements VIDEO peuvent convenir aussi , de même que certaines ressources DVD consacrées à la publicité
– En F2, le choix d’une séquence pertinente pourrait également incomber aux apprenants, mais le formateur prendra alors garde que le timing adéquat soit respecté.
 Nous avons renoncé à inclure ici des fichiers (clips publicitaires) relativement volumineux. Même compressés, ils peuvent représenter plusieurs Mo. Mieux vaut donc se servir directement sur le web, Cela assurera d’ailleurs plus d’actualité au présent scénario]

2.      Mise en commun des analyses effectuées.

3.      Présentation et discussion sur le thème des techniques de persuasion ou de séduction utilisées par les annonceurs. Etablir, en commun, un listing des techniques relevées.

4.      Comparer éventuellement avec les réponses possibles (ou attendues) ci-dessous :

 

èL'effet mode : faire comme tout le monde ; tout le monde l'achète / tout le monde l'utilise / tout le monde le fait.

èL'effet célébrité : une personne célèbre ou spécialisée dans un domaine déclare que tel produit est formidable.

èL'image d'une publicité : un produit est associé à divers groupes de personnes, à des lieux ou à des activités. Le message implicite en est un de séduction, de santé, de joie.

èL'effet réussite : une promesse est implicitement faite grâce à l'utilisation de mots comme "habituellement" ou "les chances sont de...".

èL'omission : des faits entourant le produit sont passés sous silence

èLa répétition : dire et redire la même chose.

èL'effet dimension : rendre un produit plus petit ou plus gros.

èL'association : associer un produit à des promesses d'aventure, de séduction, de qualité.

èL'effet comparatif : rendre un produit plus attrayant par l'emploi d'adjectifs négatifs visant ses concurrents.

( source : http://education-medias.conseil-cpiq.qc.ca/fiche_311.html )

 

 

 

phase 3 B : Travail pratique sur l’extrait 2 de l’œuvre choisie Adolphe (fichier pdf annexé )

 

·         Comme il a été vu plus haut, la 2me partie de la grille d’analyse générale (lien ci-dessus) doit être employée ici. Les participants s’attacheront à faire ressortir, surtout dans la forme et la signification de l’extrait, les éléments du discours amoureux qui contribuent à séduire et à persuader le personnage Ellénore.

·         Mise en commun.

·         Prolongement théorique éventuel : (notamment en F1, sections littéraires)

Une autre approche connue, et présentant un intérêt certain dans le cadre de ce scénario,  est le schéma général de la communication, de Jakobson. Il pourrait être présenté à ce stade
 [document annexé remanié de http://tecfa.unige.ch/themes/comu/def/comu-def-tr2.html ].

 On peut ici inviter les participants à repérer les différentes fonctions de la communication mentionnées dans le schéma. Pour établir un lien entre les deux formes de communication étudiées (publicité et langage amoureux), le formateur soulignera plus particulièrement les artifices du texte qui servent la fonction conative ( celle qui persuade ), référentielle (éléments qui informent) et expressive (ce qui séduit).

Ce prolongement demande cependant une certaine pratique, et devrait être envisagé lorsqu’un littéraire est présent dans le sous-groupe.
 

phase 4 (mise en pratique et création)

 

[Exercice pratique sollicitant la mise en œuvre des mécanismes décrits (consolidation + créativité en F1) : En F1, l’activité qui suit peut également être placée en début de scénario, comme amorce, puis reprise au terme de l’apprentissage, à des fins d’évaluation]

Ø       Les participants, en sous-groupes de 3-4 personnes, construisent :

1° Sous forme de clip vidéo, une annonce matrimoniale filmée (fictive ou réelle, ils en décideront), pour un ou plusieurs d’entre eux. Consigne : 25 à 45 secondes – séduire et persuader – utiliser les méthodes dévoilées plus haut

2° Sous forme d’annonce matrimoniale  rédigée, un court texte, tel que les proposent les rubriques spécialisées. Consigne : 45 mots au maximum.-  séduire et convaincre – appliquer quelques ressorts étudiés plus haut

Ø       Présentation, discussion

Auto-évaluation (en F2)

 

Ø       En plénière, discuter la pertinence, l’apport de ces approches mises en parallèles.

Ø       Se demander dans quelles conditions ces méthodes d’analyse sont applicables en F1.

 

Prolongements possibles

 

Ø       Demander aux participants de rechercher quelques extraits, à traiter de la même façon, dans les versions filmée et écrite de Madame Bovary (film de Chabrol- versions VIDEO et DVD existantes), de Germinal (Claude Berri). Traiter ces documents.

Ø       Idem pour toute autre production filmée, à choix, axée sur une œuvre littéraire. Eventuellement, démarche analogue en langues étrangères, en adaptant le scénario (en F3 ou F2).

Ø       Idem pour d’autres types de textes, par exemple une approche parallèle sur une émission documentaire comparée à un texte scientifique consacré au même thème. Examiner les différences formelles.

 

Conclusion des auteurs du scénario

 

Résultat tangible espéré : un peu plus de popularité et de compréhension pour le texte littéraire, quelques lettres de noblesse supplémentaires pour l’image filmique, même publicitaire. Décloisonnement favorisé. Et une façon de « séduire », peut-être, des enseignants de lettres qui ne voient pas toujours l’utilité ou la pertinence du recours aux MI-TIC.

 

Ce scénario présente volontairement une certaine souplesse, et différentes séquences peuvent être développées ou non en fonction du temps à disposition, des compétences initiales des apprenants, etc. D’éventuels choix ne devraient pas empêcher d’atteindre les objectifs définis.

 

Webographie et ressources

 

 

Technique littéraire : un site permettant d’aborder certaines notions évoquées ci-dessus, notamment sur les fonctions du langage 

http://www.lettres.net/

Textes littéraires  intégraux, libres de droits 

Cours sur la communication, par l’image, par le texte

http://www.lettres.net/cours/01-commu-fr.htm

Portail: 80 sites de professeurs de lettres 

http://www.lettres.net/sitesdeprofs/index.htm

Institut Benjamin Constant 

http://www.unil.ch/ibc/index.html

Sur les différentes fonctions de l’image : catégorisation richement illustrée, et rejoignant directement les catégorisations de Jakobson citées plus haut à propos de la fonction conative du discours.

http://www.crdp.ac-creteil.fr/cddp93/Jour_scol/B31.htm

Portail pour la communauté des chercheurs en littérature 

http://www.fabula.org/

Archivage  de quelques clips publicitaires, de tous les pays du monde. Utilisables, même si le site adopte parfois un ton un peu léger.

http://www.pubstv.com/

Analyse du spot de France-telecom

http://www.ac-nancy-metz.fr/cinemav/pub/ft1/web_ready/ftpub1.htm

 

Des spots de tous les pays et de toutes les époques

http://www.publivores.com

Comment insérer un clip vidéo à un document multimédia. Nos collègues de la TECFA proposent de multiples recettes, expliquant d’ailleurs d’autres opérations à caractère technique.

http://tecfa.unige.ch/themes/FAQ-FL/

Archives de l’émission Arrêt sur images. Une recherche dur le terme « publicité » donne de nombreux résultats exploitables dans un cadre élargi du présent scénario.

http://www.france5.fr/asi/sujets/

Adolphe : en dehors des références proposées ci-dessus, un fichier permettant quelques prolongements immédiats, ou l’exploitation d’autres extraits, au gré des usagers du scénario. La mise en forme de ce texte n’a pas été optimisée.

 texte intégral

(version « Word » - chargement lent )