Produire un document vidéo pour ses cours: quoi, pourquoi, comment et au prix de quel investissement?

Titre

Produire un document vidéo pour ses cours: quoi, pourquoi, comment et au prix de quel investissement?

Numéro du module:

3

Auteurs:

Isabelle Grin, Claudine Föllmi Picault, Markus Sanz

Date:

oct.2002

Numéro de version:

2

Discipline ou domaine:

Toutes disciplines

Objectifs en termes de résultats d'apprentissages:

Être capable d'imaginer un cours où le recours à la vidéo représenterait un apport majeur et être capable d'estimer ce qu'il est possible de faire avec le matériel et le temps disponible.

A l'issue du cours les participants sauront utiliser une méthode de recherche d'idée, déterminer plusieurs exploitations possibles de la vidéo avec des apprenants, évaluer le temps que représente une réalisation et réaliser eux-mêmes un support de cours video DV en utilisant le logiciel iMovie.

Dimensions:

F2

Public cible:

tous enseignants

Type de démarche pédagogique:

workshops avec apport théorique et travail personnel supervisé.

Résumé:

Le cours a donc deux buts. D'abord il vise à rendre les participants capables d'imaginer des cours différents de ce qu'ils font d'habitude (en l'occurrence en utilisant des images video). Ensuite il vise à les rendre capables d'évaluer ce qu'ils peuvent effectivement faire dans le contexte qui est le leur.

La démarche proposée consiste en deux workshops d'un jour, séparés par une période d'une semaine durant laquelle un travail individuel est à faire. Dans le premier workshop on développe créativité & imagination, on voit et discute quelques démos d'exploitation de la vidéo dans des cours et on fait les premiers essais d'utilisation d'un logiciel simple de montage video.

Durant la semaine séparant les deux ateliers, on tourne quelques images vidéo et on fait (si possible) un montage élémentaire.

Dans le second workshop on discute les expériences, on monte le film projeté, on recadre les acquisitions et on recentre sur la pédagogie et l'optimisation de l'investissement.

Mots-clés:

vidéo, iMovie, enseignement,

1. Précisions sur la démarche proposée

Le libellé du cours (Produire un document vidéo pour ses cours) est sans équivoque. Il s'agit d'apprendre à produire un document vidéo et non pas d'apprendre à gérer des apprenants utilisant eux-mêmes la caméra ou un logiciel de montage.
Cela n'empêche pas d'utiliser ensuite ces compétences dans le cadre d'activités du type Cours de réalisation vidéo où les élèves utiliseraient caméra et systèmes de montage dans une approche pratique du cinéma ou de la lecture de l'image, ou tout autre cours analogue.

Le scénario décrit un cours où l'apprentissage est basé sur un parcours individuel. Cela n'exclut cependant pas les différentes formes de collaboration possibles. Au contraire: la formation s'adressant à des adultes, toute proposition de collaboration et d'inscription dans une logique de projet est bien entendu non seulement à accepter, mais même à promouvoir.

La démarche d'apprentissage employée lors du séminaire est du type "learning by doing". Mais à l'issue du jeu de rôle, on induira une réflexion partagée entre les participants sur le rôle de la vidéo en tant que support en lieu et place du support habituel.

2. Réflexions à propos des incidences sur la relation élève-maître-objet d'apprentissage provoquées par l'introduction d'un média inattendu en classe

Cette question est abordée dans les deux workshops prévus (voir planning) mais il n'est peu-être pas inutile de développer un peu la chose ici.

Il faudra que l'enseignant se demande quelles différences comportementales induit la médiation dans le cas imaginé dans son scénario (par exemple, les problèmes relatifs aux manipulations techniques, à l'obscurcissement éventuel de la salle, à la place physique de l'enseignant par rapport à l'écran) et imaginer ce que l'introduction du média va susciter comme réaction chez l'élève : stimulation du "désir d'apprendre" dans le sens où l'entend Kojève, désintérêt, voire raillerie ? Dès lors, comment rétablir ou maintenir une relation de confiance entre l'enseignant et l'élève, afin qu'un court instant ne fragilise pas toute une leçon? Les participants pourront envisager différentes possibilités d'optimiser le contact :contact visuel pendant l'activité ou effacement du maître?, introduction verbale à l'activité, profiter d'un effet de surprise, consignes éventuelles à donner oralement/par écrit/dans la vidéo? etc.

3. Le rôle de l'élève dans la séquence imaginée

Afin d'insister sur la primauté du pédagogique sur le dispositif mis en place, il faudra aussi s'interroger sur le rôle de l'élève : la relation primordiale, en reprenant les termes du triangle pédagogique, se centre-t-elle toujours sur l'élève et l'objet d'apprentissage ou ne s'est-elle pas déplacée sur la médiation qui relie l'enseignant au contenu à enseigner ? Ainsi l'élève est-il purement dans une attitude d'observateur passif ou va-t-il être sollicité par une identification possible, des repérages demandés, une reconnaissance d'items, une interpellation, une injonction à "collaborer"(écrire des renseignements, noter des détails, compter des éléments...).

La réflexion est proposée dès le début du cours (en particulier au travers du brain-storming) et un petit questionnaire d'auto-évaluation (voir Docs, liens et références) a été imaginé dans le but de favoriser une démarche réflexive.

Ainsi, l'utilisation de la vidéo ne devrait pas être redondante par rapport au cours donné habituellement, mais offrir par son langage propre d'autres possibilités exploratoires. En ce sens, la production d'une séquence vidéo pour un cours est une démarche qui s'inscrit dans l'application de la différenciation pédagogique et peut permettre aussi de détecter des potentiels peu valorisés par des approches didactiques plus traditionnelles.

4. A propos du matériel

La question du matériel peut se révéler problématique. Le prérequis, sur le plan des contraintes matérielles, du cours développé ici est que l'on dispose d'une salle équipée d'ordinateurs Macintosh (1 par participant, idéalement), avec le logiciel iMovie (gratuit) installé. Mais la chose est évidemment transposable dans l'environnement PC avec un équipement semblable. De même, en ce qui concerne la prise de vue, il a été admis que les participants disposaient de caméras miniDV, mais qu'il faudrait peut-être envisager le prêt de caméras.

Quoi qu'il en soit, les modalités de règlement de cette question sont trop dépendantes des contextes pour qu'on puisse les développer ici.

5. Scénario pour le cours proposé

Ce scénario est le résultat de discussions au sein du groupe à la suite de l'atelier TIC du 4 octobre 2002. Il a été élaboré sur la base d'un fichier Excel qui a circulé entre les trois auteurs avant d'être mis en ligne.

Ceux qui seraient intéressés par ce scénarion tireront davantage profit de sa version Excel (qui contient de nombreux commentaires non disponibles ici.

Download Version excel

Workshop 1

Durée
Libellé
Anim.
activité
variante
objectif
But

08h30-09h00

Accueil, admin, etc

tbdef.

Accueil avec musique et projection vidéo en background

Tour de table classique, sans contextualisation

Que chacun se soit présenté et ait exprimé ses attentes et ses éventuelles appréhensions

Mettre les participants dans de bonnes dispositions et éviter tout malentendu sur les objectifs du cours

09h00-09h45

La vidéo dans mon cours? Comment pourrais-je l'utiliser?

bdef.

Brainstorming + tech. de créativité de groupe et de visualisation

bdef.

Production collective d'une liste de possibilités

Faire découvrir par la pratique les techniques de recherche d'idées

09h45-10h15

pause

bdef.

bdef.

bdef.

bdef.

bdef.

10h15-11h00

Démo de choses faites + discussion

bdef.

projection iMovie (beamer)

bdef.

Que chacun participe activement au débat sur les possibilités d'une vidéo de ce type

Faire pendre conscience de la notion d'optimisation et des aspects pédagogiques

11h00-12h00

Premiers pas dans le montage vidéo

bdef.

Tutorial iMovie et expérimentation

bdef.

Que chacun soit capable de se lancer dans le tutorial de iMovie

Montrer les possibilités et le mode de fonctionnement de ce type de logiciel

12h00-13h30

pause

bdef.

bdef.

bdef.

bdef.

bdef.

13h30-15h00

Monter les clips du tutorial et les exporter sur une caméra

bdef.

Expérimentation de iMovie en atelier multimédia

bdef.

Une réalisation avec titre et sons pour 80% des participants

Faire voir que c'est très facile mais que cela prend un temps énorme

15h00-15h20

pause

bdef.

bdef.

bdef.

bdef.

bdef.

15h20-16h00

Recadrages

bdef.

Information utilisant un film QT (export.iMovie)comme support

Info informelle sans recours à une prod. Vidéo

Que les participants aient vus un diagramme d'optimisation, un PERT et un diagramme de Gantt

Faire comprendre qu'il faut impérativement replacer le projet dans son cadre pédagogique et définir objectifs, contraintes et planning

16h00-16h30

Préparation du travail personnel + Questions-Réponses

bdef.

Informations (avec distribution des consignes)

bdef.

Plus aucune question non clarifiée

Faire en sorte que chacun soit parfaitement au clair sur ce qu'il y a à faire

Travail personnel

Consigne: tourner des images en prévision d'un montage de maximum 2 minutes sur un thème utilisable dans un cours
Format: cassette miniDV -> à apporter au Workshop2

Workshop 2

Durée
Libellé
Anim.
activité
variante
objectif
But

08h30-09h30

Les aventures de mon premier film

bdef.

Tour de table classique, sans contextualisation

bdef.

Que chacun ait rendu compte brièvement de son expérience de réalisateur et rappelé les objectifs du petit film qu'il va maintenant monter.

Se replonger dans le contexte et s'enrichir mutuellement de ces expériences

09h30-09h45

Importation de mon film dans iMovie

bdef.

Individuellement, assurer le transfert (importation) du film réalisé sur un ordinateur (salle multimédia)

Le faire faire par un préparateur pendant l'activité précédente

Que chacun ait son film importé dans son ordinateur

Faire les manipulations de base pour être opérationnel

09h45-10h15

pause

bdef.

bdef.

bdef.

bdef.

bdef.

10h15-11h45

Monter mon film

bdef.

montage du film en salle multimedia (individuellement ou à deux)

bdef.

Que chacun arrive à monter ses plans,faire les transitions, sonoriser

Rendre les participants à l'aise avec le programme et les manipulations

11h45-12h00

Moment de partage et de compléments d'infos ->montage

bdbdef.ef.

Retour en plénière pour discussion et partage d'expérience

bdef.

Que chacun prenne un peu de distance par rapport à ce quil vien de faire, en faisant le point de la situation, et apprenne des autres

Equilibrer le niveau de connaissance des participants

12h00-13h30

pause

bdef.

bdef.

bdef.

bdef.

bdef.

13h30-15h00

Suite et fin des montages

bdbdef.ef.

Travail individuel & discussions informelles

bdbdef.ef.

Tous les montages terminés

Faire percevoir les exigences du montage vidéo et la nécessité de gérer le temps dans ce type de réalisation

15h00-15h20

pause

bdef.

bdef.

bdef.

bdef.

bdef.

15h20-16h15

Exploiter mon fil dans un cours

bdbdef.ef.

Jeu de rôle, simulation avec supervision du groupe

bdef.

Que quelques projets fassent l'objet d'une mise en situation possible

Rappeler que le centre de tout cela reste le cours et l'apprenant pour lequel le matériel vidéo est développé. Et rappeler qu là aussi il faut beaucoup d'imagination (cf première activité du worsh.1)

16h15-16h30

Synthèse et bilan

bdef.

Retour en plénière, discussion en groupe

bdef.

Que chacun se soit exprimé sur la formation

Faire prendre conscience du chemin parcouru, des possibilités nouvelles et récapitulation des règles fondamentales

6. Liste des documents à distribuer

• Vademecum du montage iMovie

• Les règles d'or d'une réalisaion vidéo à but didactique

• Liste des items produits par le brainstorming du Workshop 1

Fiche d'auto-évaluation d'une séquence vidéo

7. Sites traitant de la question

Un premier constat s’impose : à l’issue d’une recherche systématique utilisant diverses stratégies de recherche, peu d’informations concernant notre scénario ont pu être à ce jour trouvées sur le WEB.

Etat de la question après les recherches de Claudine

Document à demander à l'auteur [note de l'éditeur web /cl]

Retour