Usages didactiques du media DVD dans l’enseignement

version word en téléchargement (36 ko)

Titre

Usages didactiques du media DVD dans l’enseignement

Numéro du module: 6
Auteurs: Dominique Hari & Marcel Roth
Date: 07 avril 2002
No de version: 2.1
Discipline ou domaine: toutes disciplines
Objectifs en termes de résultats d'apprentissages:
  • être capable de dégager les spécificités du lecteur DVD et des pratiques qu’il peut permettre et/ou induire
  • être capable de montrer les ressources annexes d’un DVD ( appelées bonus ) pour mieux préparer (amont) et exploiter (aval) la diffusion du document principal
  • être en mesure de planifier une séquence d’enseignement exploitant ces ressources dans le sens d’une plius grande activité des élèves.
  F2
Public cible : Tout formateur utilisaqnt les supports VHS et DVD
Type de démarche pédagogique : Apport méthodologique
Résumé:
Mots-clés:

Durée d’une séquence : 2 parties de durée variable selon le document utilisé

Partie 1
Objectifs en termes de résultats d'apprentissages :
- être capable de dégager les spécificités du lecteur DVD et des pratiques qu’il peut permettre et/ou induire.

Descriptif : Cette partie se propose d’exploiter trois grands moments :

1) Faire un tour de table afin de faire ressortir, d’après les participants, les caractéristiques principales d’un visionnement par DVD par opposition à un traditionnel VHS. La mise en commun, sous forme de tableau, pourrait prendre la forme suivante :

2) Mettre en pratique en proposant à chaque participant un DVD différent (le lecteur DVD tend à remplacer le lecteur CD-ROM sur les ordinateurs récents).
Chacun a pour mission :

Ces autres caractéristiques, qui s’ajouteront à celles trouvées précédemment, pourront être de plusieurs ordres :

- lecture : le DVD permet un vrai travail en mode arrêt sur image, certains logiciels permettant même la copie d’image sur papier, avec toutes les exploitations pédagogiques qui peuvent en découler. Il induit aussi la tentation du zapping numérique, bonne ou mauvaise selon les cas… (on revient au menu et on saute un ou plusieurs épisodes).

- recherche : le chapitrage permet d’avancer, de reculer ou de sauter des épisodes ; pour qui connaît le film et souhaite par exemple le présenter en classe, cela peut constituer un gros avantage. Même remarque pour l’avance ou le recul très rapides.

- production et échange : le format numérique des séquences permet techniquement (mais pas légalement) toutes sortes de manipulations qui – en VHS – sont plus difficiles et génératrices de pertes de qualité : copie, création de fichiers Quicktime, impression papier, intégration dans des documents multimédias, diffusion.

- accès aqux bonus : Fait l’objet de la seconde partie.

3) Tenter une synthèse intégrant les caractéristiques dégagées dans le tableau. Il y a fort à parier que le DVD devriait être davantage que le VHS du côté de l’activité, de l’interactivité voire de la convivialité. Autrement dit davantage du côté de l’informatique (son support) que de celui du cinéma (son contenu).


Partie 2
Objectifs en termes de résultats d'apprentissages :

Descriptif de séquences possibles:

Exploitation des bonus en préface ou en postface du passage d’un DVD (tout ou partie).

Un exemple . " Coup de Torchon " de B. Tavernier.
En préface : Diffusion d’une partie de l’interview de Tavernier sur le problème de l’adaptation d’un roman au cinéma. Suggérer une lecture d’extraits du roman de Thompson dont l’adaptation apparaît dans le film.
Diffusion de l’entretien du 1.1.81 à la TV avec Trauner et Glenn, responsables des décors et de la lumière, de manière à rendre les élèves attentifs à ces éléments dans la diffusion du film.

En postface : Diffusion de la partie de l’interview de Tavernier sur la deuxième fin du film et passage de cette deuxième fin

Autre exemple : " Il faut sauver le soldat Ryan " de St. Spielberg.
La boîte de ce DVD contient –pour le même prix- un second DVD comprenant notamment un document intitulé " Into the Breach " qui se prête à plusieurs usages :
En amont : Les documents d’archives et les témoignages d’anciens marines offrent une bonne introduction au passage du film.
Les images de la préparation du tournage sont aussi instructives dans le cadre d’un cours sur le cinéma

En aval : On peut ouvrir le débat sur ce " documentaire " en se demandant s’il ne vise pas à donner une légitimité historique au film de Spielberg.

A choix : L’interview de Spielberg sur son attirance pour cette époque éclaire également le personnage


Apprendre à exploiter ces ressources annexes fait partie des pratiques qu’il s’agirait d’inculquer aux maîtres en formation.

Remarques : Cette exploitation pourra s’appuyer sur l’utilisation d’un ordinateur avec lecteur de DVD et doté de la fonction " Printscreen " qui permet d’imprimer des images fixes à partir du DVD en pause.



Post-scriptum
Un nouvel instrument au service des enseignants: le DVD-Rom


Je viens d’avoir entre les mains un tout nouveau DVD-Rom intitulé " Le temps des colonies ".
Au delà du sujet lui-même, le support ouvre des perspectives intéressantes visant à une meilleure préparation et à une meilleure exploitation des documents présentés aux élèves. Il me semble donc important de signaler aux maîtres en formation les possibilités offertes ici.

Celui que j’ai entre les mains propose trois longs films d’archives (commentaire Alain Decaux) parfaitement compatibles avec n’importe quel lecteur DVD à disposition dans nos établissements.
Caractéristique intéressante . une impulsion sur " stop " arrête le passage du film et donne accès –via le menu- à des documents annexes, dont des cartes que l’on peut visionner plein écran. En rappuyant sur " play ", le film redémarrera au point où on l’avait laissé. Cette souplesse d’accès inspire de saines exploitations en classe…

Inséré dans un ordinateur, ce DVD propose – outre la lecture des films – un ensemble de fiches de travail. le texte intégral du commentaire des films, une chronologie, une médiathèque, des biographies, des accès internet, de larges possibilités d’impression, etc…

Même si en soi ce DVD-Rom comporte quelques lacunes, il met à disposition un ensemble de fonctionnalités qui – une fois maîtrisées – devraient permettre à l’enseignant de construire des séquences riches et interactives.
Je m’arrête là, car à elle seule, l’exploitation de ce support pourrait faire l’objet d’un scénario !

Marcel ROTH