Nature

L’Australie est un pays fascinant, les amoureux de la nature, des sports écologiques comme la voile, le canoë, la marche à pied, la plongée sous-marine par exemple savent déjà que tout trésor doit être respecté comme la prunelle de ses yeux. Pourquoi ? Et bien tout simplement, comme disent les Aborigènes, nous sommes les GARDIENS DE LA TERRE et que ce que nous voyons aujourd’hui, devrait être vu demain par nos enfants.

 

Flore

Le régime des pluies régit la répartition des divers types de végétation. Sur les côtes nord et nord-est du continent australien, de fortes précipitations et un sol riche favorisent le développement de forêts tropicales composées de cocotiers et de pandanus, ou d'arbres de haute futaie couverts de plantes épiphytes. Sur les côtes est et sud-est, jusqu'en Tasmanie, de magnifiques Eucalyptus(Eucalyptus regnans) exhibent leurs troncs blancs, qui, parfois, s'élèvent jusqu'à 100 m de hauteur. Aux maigres forêts du versant interne de la Cordillère succèdent les savanes des régions plus sèches, vastes prairies de graminées , parmi lesquelles poussent çà et là des arbres ou des arbustes solitaires, tel le peu ordinaire arbre bouteille, et des acacias . Toutefois, les formations les plus étendues, entourant la région désertique centrale, sont constituées par des steppes arbustives où prédominent des végétaux offrant une nette adaptation à la sécheresse , comme c'est le cas de l'acacia épineux. Dans les régions méridionales, au climat quasi méditerranéen, pousse une sorte de maquis.

Faune

Bien que l'Australie soit en grande partie aride et inhospitalière, sa faune n'en est pas moins la plus riche et la plus originale du monde. Cette faune doit son extraordinaire particularité au grand et très ancien isolement de ce continent. En Australie, vivent deux groupes de mammifères très particuliers, dont les embryons se développent en l'absence de placenta nourricier. Les monotrèmes sont les vestiges d'espèces primitives n'ayant pas évolué et sont présents uniquement en Australie. Ils sont les seuls mammifères à pondre des œufs , à coquille cornée. L'échidné est hérissé de piquants et se roule en boule à la manière de notre hérisson. L'ornithorynque , au corps recouvert de poils, possède une sorte de large bec de canard et des pattes palmées ; c'est un animal aquatique devenu rare. Le second groupe, celui des marsupiaux , caractérisés par la poche marsupiale, où ils abritent leurs petits, compte près de 120 espèces en Australie. Ils ont pu se développer largement sur ce continent, en l'absence de mammifères placentaires qui auraient pu les concurrencer et ont évolué, donnant naissance à des espèces d'aspect et de mœurs très divers. Bon nombre d'espèces sont herbivores, et leur diversité est en partie liée à la nature des végétaux qui constituent leur nourriture. En effet, les phalangers, arboricoles, les wombats, les kangourous se nourrissent exclusivement de feuilles et d'herbes. Le koala , même, n'accepte les feuilles que de certains eucalyptus.
  Parmi les espèces non herbivores, il faut citer les petits bandicoots (péramèles), omnivores mais particulièrement friands d'insectes, certains marsupiaux, carnivores, qui ne sont pas sans évoquer une souris ou une taupe, le fourmilier rayé, qui se nourrit presque exclusivement de termites, le loup de Tasmanie , qui est le plus grand des marsupiaux carnivores vivants.
  Ce continent abrite aussi près de 1 300 espèces d'oiseaux australasiatiques, dont le plus archaïque est l'émeu , oiseau incapable de voler ; le meilleur chanteur, l'oiseau-lyre  ; le meilleur décorateur, l'oiseau jardinier  ; le plus drôle, le mégapode  ; le plus majestueux, le cygne noir, le plus gran martin-pêcheur ; le kookaburra. Quant aux serpents , beaucoup sont venimeux. Sur ce territoire, les amphibiens sans queue sont essentiellement représentés par des espèces adaptées aux conditions désertiques. Des 180 espèces de poissons d'eau douce, le plus typique est le dipneusteNeoceratodus des eaux stagnantes (qui peut vivre enfoui dans la vase, en respirant par un poumon). Cinq cent mille espèces d'insectes ont été identifiées, dont certaines aux dimensions gigantesques (phasme de 25 cm, perce-oreille de 5 cm, termite géant, etc.).

[Généralités] [Histoire] [Nature] [Culture] [Aborigènes] [Tourisme] [Scolaires] [Plan de vacances] [Photos]