Echanger grâce aux forums internet autour de ses centres d'intérêts

 

Attention, ce document n'a pas été mis à jour depuis une année :

bien que le fond reste valable, certaines adresses ne doivent plus être d'actualité

 

  1. Les listes de diffusion
  2. Les forums
  3. La recherche dans les forums
  4. La Netiquette
  5. Les smileys
  6. Les réponses d'Emily Postnews

Les textes réunis dans ce document proviennent bien sûr de différents livres écrits sur l'Internet mais aussi du réseau lui-même. On y trouve en effet une masse d'informations très importante sur l'Internet.


Trouvez ici l'exercice qui correspond à ce cours.

On pourra aussi consulter ce site qui fournit de nombreuses informations sur UseNet:

http://www.fdn.fr/fdn/doc-misc/index.html

 

Les possibilités de l'Internet sont multiples ..., mais dans le cadre de ce séminaire, nous allons présenter l'utilisation des listes de diffusion et détailler l'utilisation des groupes de discussion (UseNet).

1° Les listes de diffusion

Vous ne connaissez pas beaucoup de monde et votre boîte aux lettres reste désespérément vide: aucun problème, il vous suffit- de vous abonner à des listes de diffusion (mailing lists) et votre boîte aux lettres va se retrouver pleine à ras bord chaque matin.

Qu'est-ce qu'une liste de diffusion ?

Les listes de diffusion permettent à un groupe de personnes de communiquer sur un thème donné grâce au courrier électronique. Chacun écrit à l'adresse électronique de la liste. Un automate se charge de distribuer les messages à tous les participants. Comme ceux-ci répondent au courrier qu'ils reçoivent, il en résulte une véritable conversation.

Pour pouvoir participer aux discussions, il est nécessaire de s'abonner à la liste. En fait, une liste de diffusion ressemble à un groupe de discussion si ce n'est que l'ensemble des messages postés dans la liste sont diffusés par e-mail à l'ensemble des abonnés. IL est maintenant en outre possible de consulter les listes de diffusion à travers Usenet (se rendre alors dans les groupes bit.listserv.*).

Les listes ont chacune leur style propre: certaines sont assez formelles, d'autres ont tendance à aborder des sujets parfois très éloignés au thème de la liste. Certaines listes de diffusion n'ont pas pour but des discussions mais juste l'émission d'une information (bulletin, revue de presse,...). Dans ce cas, l'abonné ne peut pas s'exprimer dans la liste, mais cela permet de se tenir à jour dans le domaine traité par la liste de diffusion à laquelle l'on s'est abonné.

L'avantage des listes de diffusion est que les messages arrivent directement à domicile, sans devoir aller les chercher. Attention pourtant, certaines listes de diffusion sont très actives et peuvent générer plusieurs dizaines de messages par jour, voire plus. Il ne faut donc s'abonner qu'à quelques listes si l'on ne veut pas voir sa boîte aux lettres enfler démesurément.

Comment s'abonner et se désabonner ?

S'abonner à une liste de diffusion est théoriquement extrêmement simple: il suffit d'envoyer un message.
Deux cas de figures peuvent se présenter:

  1. la liste est gérée manuellement, c'est donc une personne qui lit votre message et vous ajoute à sa liste.
  2. la liste est gérée automatiquement (cas le plus fréquent). L'automate est donc un programme qui tourne en permanence sur une machine. IL reçoit les messages adressés aux listes qu'il gère et les retransmet aux abonnés de la liste, il gère aussi les abonnements et désabonnements d'une liste. Pour ce faire, l'automate dispose d'une adresse électronique réservée aux commandes (abonnement, désabonnement, demande d'aide,...).

Attention, il existe plusieurs automates gérant les listes de diffusion et les commandes varient.

Il faut donc, avant de pouvoir envoyer des messages, qui seront diffusés à chaque abonné, expédier une commande selon un format donné au robot responsable de la liste. Ces commandes permettent entre autre de s'abonner à une liste, de s'en désabonner, d'avoir accès à la liste des abonnés d'une liste, enfin de demander un récapitulatif des commandes acceptées par un automate. Ces commandes sont donc envoyées à une adresse différente de celle de la liste et seront exécutées par l'automate.

Ainsi, pour s'abonner à une liste de diffusion gérée par un automate LISTSERV, se présentant sous la forme une liste@un.domaine, il faut envoyer un message à LISTSERV@un.domaine et indiquer dans le corps du message (pas besoin d'indiquer de sujet) SUBSCRIBE (ou SUB) une liste Prénom Nom. C'est tout, pas besoin de mettre d'autres informations, étant donné qu'aucun humain ne lira ce message. Par contre, il est important de mettre votre nom dans la ligne de commande. Vous recevrez normalement automatiquement quelques jours plus tard un message de bienvenue généré automatiquement, accompagné de la description de quelques commandes que vous pouvez utiliser pour manipuler la liste. On vous demandera aussi parfois de confirmer votre inscription. Il est donc très important de garder ce premier message. Voici brièvement décrites quelques commandes principales pour une liste gérée par LISTSERV:

Exemples:

Si la liste est gérée par un autre automate, le plus simple est de consulter le site Web suivant qui recense les différents types d'automate et fournit la liste des commandes à utiliser : http://www.cru.fr/listes/

Lorsque les listes sont présentées, on indique le plus souvent l'automate qui la gère.

Si la liste intéressante est gérée manuellement, on adressera alors une commande directement à l'adresse: uneliste-request@un.domaine. Dans le corps du message, vous pouvez mettre une formule du genre: please, add me to the biology list (c'est ici une personne qui vous lira).

Il est aussi possible de consulter les listes de diffusion à travers UseNet (groupes bit.listserv.*).

Et maintenant ?

Si vous souhaitez uniquement recevoir des informations, vous n'avez plus qu'à attendre quelques jours et surveiller votre boîte aux lettres électroniques. Si vous souhaitez poster quelque chose, c'est très facile, il n'y a qu'à utiliser votre mailer pour écrire un message. L'adresse de la liste est la même que le nom de la liste: une liste@un.domaine. N'oubliez alors pas que votre message sera lu par des centaines, voire des milliers de personnes.

Certaines listes sont modérées, ce qui veut dire que tout message que vous envoyez parvient d'abord à un modérateur qui décide s'il peut ou non être diffusé.

Où dénicher d'autres listes ?

Le plus simple est bien sur d'utiliser le Net.

Par UseNet: on peut consulter un groupe particulier intitulé news.lists qui met à jour mensuellement des listes de listes de diffusion.

reference

Par le Web: le site http://www.cru.fr/listes contient une liste de listes de diffusion francophones (182 listes au 26 mars 97, mais 369 au 7 janvier 98 !). Il contient également des catalogues de catalogues de listes dans toutes les langues. Les listes internationales se trouvent aussi sur http://www.neosoft.com/internet/paml.

Certains moteurs de recherche, comme par ex.: http://www.reference.com

vous permettent de pratiquer des recherches dans des listes de diffusion. Ce site est particulièrement remarquable: très simple, il permet d'effectuer une recherche dans les mailing lists, dans les newsgroups et dans les forums du web.

Une recherche avec comme mot clef "biology" a donné plus de deux cents listes de diffusion: un clic sur l'une d'entre elles donne toutes les informations utiles pour se connecter.

2° Les forums

Les News sont des forums fédérés par thème, où, pendant une durée de temps donnée, tous les courriers envoyés sont conservés. Ces news, c'est UseNet, une gigantesque toile englobant une multitude d'ordinateurs et en croissance continuelle. Il repose donc sur un système d'articles créés et postés par n'importe qui. Les articles ressemblent beaucoup aux messages du courrier électronique et ce sont d'ailleurs parfois les mêmes programmes qui traitent le courrier électronique et les news. Comme plus de cinquante mille articles nouveaux arrivent quotidiennement sur un serveur de news normalement connecté à l'Internet, il est nécessaire, pour en tirer parti, de les regrouper en newsgroups ou forums, c'est-à-dire par thèmes.

On trouve de tout dans les news, du meilleur comme du pire, et c'est à vous de faire le tri. A moins que votre fournisseur d'accès ne s'érige en censeur et ne mettent à disposition que certains newsgroups, ce qui se pratique de plus en plus.

Alors que les courriers électroniques entre individus ou au travers de listes de diffusion sont stockés dans les boites aux lettres de chacun des correspondants, les News ne sont pas envoyées à tous les utilisateurs. Elles sont consultées par ceux qui sont intéressés par leur sujet.

On verra plus loin qu'il est très facile de s'abonner et de se désabonner à un quelconque des groupes servis par un serveur de news. Les détails varient selon le logiciel de lecture (newsreader), mais c'est bien plus facile que s'il s'agissait d'une liste.

Quelle est l'origine de UseNet ?

Une première version, A news, est créée par deux étudiants de l'université de Caroline du Nord en 1980. Ce programme tournait sur un couple de machines UNIX et était capable de transférer une douzaines d'articles d'une machine à l'autre.

Très vite, UseNet se répand dans d'autres universités, puis dans le monde entier et à l'heure actuelle, on dénombre plus de trente mille sites qui échangent des news et sans doute autant qui se contentent d'en lire. Le volume des news représente environ 200 Mo de texte par jour

Présentation des news

Une question ou un article comprend un titre (title), et un corps (body). Les réponses à une question ou à un article reprennent le même titre précédé des trois lettres Re: (pour réponse).

Un ensemble Article + Réponse est appelé un Fil (thread) et est regroupé pour faciliter la lecture, En premier niveau, votre logiciel de lecture de News ne vous présentera peut-être que les titres de thread, sans visualiser la liste des réponses.

Les grandes questions souvent répétées sur un sujet donné sont concentrées dans des fichiers FAQ (Image) (Frequent Asked Questions) qu'on retrouve une fois par mois sur le forum concerné. La traduction française des FAQ est Foire aux Questions

Chaque forum est appelé en anglais newsgroup, chaque article d'un newsgroup est appelé une News. Les termes français les plus proches sont forum et article, mais il est probable que si vous employez ces termes, peu de gens, sur Internet, vous comprennent.

Certains groupes sont dits modérés (comme dans les listes de diffusion), lorsque les articles qui sont envoyés sont contrôlés par un ou plusieurs responsables (appelés modérateurs) qui pourront accepter ou refuser la publication de l'article.

Usenet est donc un réseau d'ordinateurs qui s'échangent des informations (News) sur l'ensemble des newsgroups. La similitude de mots entre Internet et Usenet prête parfois à confusion pour les néophytes, surtout quand certains n'utilisent Internet que pour les News.

Les différents newsgroups doivent être au nombre de 20 000 par le monde. Mais il se peut que le serveur de News qui vous alimente ne possède qu'une partie de ces News.

On peut accéder aux News par un logiciel de lecture de News mais également par un lecteur de Web Les adresses URL de News par logiciel Web sont de la forme: news:adressenews. Ainsi l'adresse URL news:misc.test correspond au groupe misc.test.

Hiérarchie

Les groupes sont organisés hiérarchiquement. Le premier nom décrit la famille, le thème général du forum; le deuxième s'applique à un sous-groupe, le troisième à un sous-sous-groupe et ainsi de suite. Les grandes catégories sont:

Ces groupes sont distribués dans le monde entier, c'est-à-dire pour chaque serveur de News, ce qui implique un trafic important sur l'ensemble du réseau. IL est possible qu'un administrateur de serveur de News décide de supprimer quelques newsgroups pour des raisons de centre d'intérêt ou plus simplement parce que certains groupes reçoivent trop d'articles.

Les pays d'Europe ont leurs groupes de news locaux, que l'on identifle comme ceux évoqués plus haut, mais que l'on fait précéder d'un symbole d'identification de pays. Citons par exemple:

En ce qui concerne les newsgroupe suisse,http://nice.ethz.ch/Usenet/faq_fr.html explique la structure de ces groupes "ch..."

Comment cela fonctionne-t-il ?

Des messages sur l'Usenet sont acheminés de serveur de News en serveur de News en utilisant des protocoles spécifiques aux News. Un serveur de News garde tous ses messages sur un disque dur, que chaque connecté peut aller consulter. Chaque serveur de News compare avec un autre serveur de News la liste de ses articles dans chacun des groupes et les serveurs s'échangent les nouveaux articles. Ces comparaisons ont lieu chaque jour entre les serveurs et cela provoque des millions d'échanges sur l'Internet.

Comme le nombre de groupes est important, les utilisateurs ne retiennent que les groupes qui les intéressent. Ainsi chaque connecté au News conserve-t-il la liste des groupes auxquels Il est "abonné". Cette notion d'abonnement est indépendante de toute notion d'abonnement payant.

De plus comme le chargement du contenu de tous les articles prendrait du temps, les logiciels de consultation de News ne chargent que les titres des News. C'est au connecté de charger les corps des messages qui l'intéressent.

Utilisation des News

Maintenant que vous savez comment les News fonctionnent, regardons de plus près comment on peut y avoir accès. Deux choix sont possibles: soit utiliser Netscape Navigator (ou Internet Explorer) soit utiliser un logiciel spécialisé dans la lecture des News. De toute manière les choix suivants devront être effectués:

  1. Indiquer dans un menu d'option ou de configuration de votre lecteur de News, l'adresse de votre serveur de News. En général, c'est un nom du genre news.nom.fr, où nom est le nom de votre fournisseur (par exemple news.imaginet.fr ou news.unige.ch)
  2. Demander la liste de toutes les News présentes sur votre serveur.
  3. Après avoir attendu vous aurez la liste complète de toutes les News supportées par le serveur. Vous devez alors souscrire ou vous abonner à celles qui vous intéressent. IL est noter qu'à ce niveau vous ne pouvez lire que la liste des groupes et non la liste des articles.
  4. Une fois que vous avez sélectionné certains groupes, vous pouvez charger la liste des articles contenus dans ces groupes.
  5. Si votre logiciel possède une option Offline vous pouvez vous déconnecter, lire les articles et y répondre de façon différée.

Lors de votre première connexion sur un serveur de News, vous ne verrez pas forcément toutes les News, mais peut-être un certain nombre de groupes réduits, qui sont ceux définis comme les groupes de base de votre logiciel. Vous devrez donc en étendre la liste.

Utiliser Netscape

Netscape permet de lire des News. L'option est intéressante car vous n'aurez pas à connaître un nouveau logiciel. Mais certaines fonctions ne sont pas disponibles, par exemple le mode offline.

Netscape fournit un menu permettant de s'abonner ou de se désabonner à une News. Vous bénéficiez d'un menu, qui vous donne la liste des groupes auxquels vous êtes abonnés et un bouton qui vous permet de vous désabonner du groupe sélectionné. Par un procédé analogue, vous pouvez donner le nom d'un groupe auquel vous désirez vous abonner.

Voir par exemple :

http://tecfa.unige.ch/proj/gnt/newsgroup_infos.html Très bonne illustration de l'emploi des newsgroups dans Netscape

Vous trouverez ci-dessous un extrait du mode d'emploi de Netscape 3 concernant les News. (Le mode d'emploi complet se trouve sur le site français de Netscape). Attention, la version 4 de Netscape gère les news de manière très différente.

Choisissez la commande Nouvelles du menu Fenêtre pour afficher la fenêtre Nouvelles. La fenêtre vous propose une barre de boutons, différentes commandes de menu et trois sous-fenêtres contenant des informations relatives aux nouvelles.

La sous-fenêtre Forum affiche une liste hiérarchique des serveurs, des catégories et des groupes de nouvelles, N'oubliez pas que vous devez définir le nom d'hôte de votre serveur (NNTP) de nouvelles dans le panneau Serveurs sous Préférences de messagerie et de nouvelles avant de pouvoir accéder aux nouvelles d'Usenet.

Pour afficher la totalité des groupes et des catégories de nouvelles, choisissez la commande Afficher tous les forums du menu Options. Une catégorie de nouvelles, indiquée par une icône de dossier et un nom comportant un astérisque, contient des groupes de nouvelles qui partagent le même préfixe. Cliquez sur un dossier de catégorie pour afficher tous ses groupes de nouvelles.

La sous-fenêtre des groupes de nouvelles contient les colonnes suivantes:

La colonne Abonnement vous permet de n'aflicher que les groupes de nouvelles de votre choix.

Après vous être abonné à des groupes de nouvelles, vous pouvez modifier le paramètre du menu Options pour afficher uniquement les groupes auxquels vous vous êtes abonné (ou aux groupes de nouvelles actifs qui sont les groupes de nouvelles auxquels vous avez souscrit, mais qui comportent des messages non lus).

Lorsque vous cliquez sur un groupe de nouvelles pour le sélectionner. les entêtes de message du groupe sont affichés dans la sous-fenêtre Entête de message avec les colonnes suivantes:

Expéditeur indique le nom de l'expéditeur du courrier.

Les messages de nouvelles sont présentés par fil. Vous pouvez modifier ce paramètre dans le panneau Présentation sous Préférences de courrier et de nouvelles. Sous Macintosh, la sous-fenêtre En-tête de message comporte une zone en dessous et au-dessus la barre de défilement sur laquelle vous pouvez cliquer. Cliquez sur la zone supérieure pour afficher les entêtes courants par fil ou chronologiquement. Cliquez sur la zone inférieure pour retirer d'autres messages (même fonction que la commande Retirer d'autres messages du menu Fichier).

Lorsque vous cliquez sur un en-tête de message pour le sélectionner, le message est affiché dans la sous-fenêtre Message avec l'ensemble des informations d'en-tête.

Vous pouvez modifier les dimensions de chacune des trois sous-fenêtres pour organiser le courrier (en plaçant le curseur sur le bord, entre 2 fenêtres et en le faisant glisser).

news_nscape3

Les commandes de menu de la fenêtre de nouvelles offrent d'autres options pour afficher, créer, envoyer et stocker des messages. Elles sont décrites en détail dans l'aide en ligne fournie par Netscape sur son site.

Utiliser un logiciel spécialisé

Lorsque vous utilisez un logiciel de lecture de News spécialisé vous bénéficiez d'un ensemble de fonctionnalités intéressantes. Par contre vous devez apprendre à vous servir du logiciel.

La lecture des News offline est une fonctionnalité intéressante: c'est la possibilité de charger les groupes de news auxquels vous êtes abonné pendant le temps de connexion et ensuite la possibilité de lire les contenus des News ainsi chargées quand vous êtes déconnecté.

Sur Mac les logiciels de lecture de News spécialisés sont NewsWatcher, Mac Soup (http://www.snafu.de/~stk/macsoup/), News Hopper, ... tandis que sous Windows, on trouve par exemple Free Agent (http://www.forteinc.com/forte), Forté Agent, ... La liste de la quasi totalité des lecteurs de news est sur http://tucows.chez.delsys.fr/

Pour bien débuter dans la navigation

Voici pour commencer quelques groupes de news qu'il est sans doute utile de connaître:

Comment dénicher de nouveaux forum ?

C'est ici beaucoup plus simple qu'avec les listes de diffusion. IL vous suffit de demander à votre lecteur de news de vous donner la liste complète de ce que votre fournisseur d'accès vous permet de consulter.

Pour prendre connaissance des dernières créations, abonnez-vous au forum news.announce.newsgroups et cherchez les articles intitulés -List of Active Newsgroups, Part I" (liste des forums actifs, 1ère partie) et "Lists of Active Newsgroups, Part II" (liste des forums actifs, 2' partie). Pour les articles relevant de la hiérarchie alt, recherchez un en-tête du genre "Alternative Newsgroups Hierarchies, Part I".

Une liste complète des groupes de news français peut être consultée sur : http://www.fr.net/news-fr/

En outre, de très nombreux moteurs de recherche sont capables de faire une recherche sur les newsgroups. Nous avons déjà vu celui de www.reference.com. mais altavista est aussi capable de mener une telle recherche. Nous verrons plus loin que DejaNews offre des possibilités de recherche assez extraordinaires.

Comment écrire son premier message ?

Avant de poster son premier message, il est important de:

3° La recherche dans les forums

Les moteurs de recherche permettant d'opérer sur les forums sont nombreux, mais DejaNews http://www.dejanews.com est sans conteste le site indispensable. Les versions de DejaNews se succèdent,... Les informations ci-dessous ne concernent la version du mois de janvier 98.

dejanews

Il permet en effet:

• d'effectuer une recherche parmi les groupes de discussion

DéjàNews propose trois méthodes de recherche pour chercher dans ses archives:
  • Quick search: C'est la recherche par défaut
  • Power search: On peut spécifier ici le type de recherche ainsi que le type de résultat.
  • Query filter: C'est la méthode la plus performante. Il est possible de focaliser la recherche selon certains critères puis de continuer la recherche sur le premier échantillon de messages trouvé.

La recherche peut en outre être spécifiée sur le sujet d'un message, sur l'auteur, ...en utilisant le caractère -
Voici les possibilités offertes par le le site DejaNews:

-a recherche sur les auteurs exemple: -a (fernand@dumol~redwin.ch)
-s recherche sur les sujets des messages
-g recherche sur les noms de newsgroups exemple: -g (alt.startrek.*)
-dc recherche sur les dates exemple: -dc (1997/04/01)

• de rechercher tous les messages postés par quelqu'un d'après son e-mail

En postant un message sur Usenet, vous êtes devenu un auteur. En lisant un message sur DéjàNews, il est possible d'obtenir le profil de l'auteur de ce message, c'est-à-dire l'ensemble des messages que cet auteur a posté dans les groupes de discussion.

• de lire les messages postés dans les forums

DéjàNews permet de parcourir les forums et de lire les différents messages postés: Mais attention, il ne s'agit bien évidemment pas d'un véritable lecteur de news (ce n'est qu'une page Web), et beaucoup moins d'options sont offertes.

• de poster un message dans un groupe de discussion (donc depuis le Web).

DéjàNews permet même de poster des messages. Mais attention, ce n'est pas aussi simple que depuis un lecteur de News: le programme va d'abord vous renvoyer votre message dans votre boîte aux lettres e-mail en vous demandant si vous confirmez votre envoi. Ce n'est qu'à partir de ce moment que votre message sera acheminé dans les forums de news.

En outre, DéjàNews archive tous les messages postés sur Usenet et ceci quel que soit le groupe de discussion. Les messages ne sont donc pas effacés comme c'est le cas sur les serveurs de news au bout de quelques mois. Lorsque l'on sait que environ 100 000 nouveaux messages sont postés chaque Jour, cela veut dire que plus de 100 millions de messages sont déjà présents dans les mémoires de Déjànews I

4° La Netiquette

Comment utiliser au mieux Usenet ? A-t-on le droit de tout dire, ou de tout faire sur ce réseau composé de plusieurs milliers d'ordinateurs ?

flame_honte
"V'nez voir, les gars ! Vot' mère est en train d'engueuler quelqu'un sur l'Internet !"

Il y a des règles comme en toutes choses. Je vous en présente ici quelques unes, en style de dix commandements. Ce chapitre est tiré du Net.

Bien sûr, ce texte n'a pas la prétention de vous apprendre à communiquer avec la communauté Usenet. Lisez-le comme un guide pour une utilisation pratique, rationnelle, agréable et efficace.

Le lecteur jamais tu n'oublieras

A force de tapoter sur un ordinateur, on oublie parfois que nos messages sont adressés à d'autres utilisateurs. D'autres lecteurs comme nous, qui ne sont pas forcément dans le même bain culturel ou historique. Il faut faire attention à nos écrits. Ne pas blesser par des mots trop crus.

Si vous utilisez le réseau pour crier votre colère, ne la laissez pas vous emporter en écrivant des mots qui pourraient dépasser votre pensée. Une bonne nuit de sommeil est parfois de bon conseil.

L'administrateur tu n'agresseras pas

S'il vous vient à l'esprit d'écrire directement à l'administrateur réseau à propos de son site ou d'un utilisateur dont les textes vous déplaisent, n'oubliez pas de respecter les règles élémentaires de courtoisie. L'administrateur ne connaît pas toujours le sujet de votre message. Essayez d'être aussi clair, simple et modéré que possible. Vous aurez ainsi toutes les chances d'attirer son attention.

La prudence dans les écrits tu emploieras

Plus de 3 000 000 personnes utilisent Usenet dans le monde entier. Il ne faut jamais l'oublier. Pensez aussi que vos proches, votre quartier, votre ville font partie de ce monde entier. Et que parmi les lecteurs se trouve peut-être votre patron, votre beau-frère ou un ami de vos parents.

Faites donc attention à ce que vos écrits ne vous mettent pas un jour dans l'embarras.

Brièvement tu écriras

Pourquoi écrire en plusieurs lignes ce qui peut tenir en quelques mots ? Très souvent, plus votre article est long et plus le lecteur le trouvera ennuyeux. Un message bref aura un meilleur impact.

Des titres clairs tu choisiras

Comment voulez-vous qu'un lecteur pressé lise correctement les news si le titre manque de précision ? Indiquez clairement dans ce titre le sujet de votre article. Un titre du style "Voiture à vendre" dans le newsgroup rec.autos (newsgroup consacré aux automobiles) est beaucoup moins évident à comprendre que "R 11 GTL à vendre sur Paris". Mais restez tout de même concis: certains logiciels, lecteurs de news, tronquent le titre au 40e caractère.

Lorsque vous répondez à un article, vérifiez que le sujet de l'article correspond bien encore à son objet. Au fur et à mesure des réponses, il arrive que, l'objet de la discussion évoluant, le sujet de l'article n'ait plus rien à voir avec le contenu. Dans ce cas, n'hésitez pas à changer le sujet de votre réponse, en plaçant si possible l'ancien titre entre crochet ("[" et "]") à la suite de votre propre titre.

A l'audience toujours tu penseras

Lorsque vous postez un article, pensez aux lecteurs que vous voulez atteindre. Poser des questions sur UNIX dans fr.rec.cuisine (newsgroup francophone consacré à la cuisine) sera mal vu et touchera forcément beaucoup moins de gens que si cette question et posée dans le newsgroup comp.unix.questions. Choisissez la meilleure audience pour votre message, pas la plus large.

Si l'intérêt de votre message est géographiquement limité (appartements, voiture à vendre, concerts, etc...), fixez-en sa distribution à votre région. Le champ "Distribution" est disponible dans ce but.

Si vous voulez faire un test, n'utilisez pas un groupe international ! Utilisez plutôt des newsgroups locaux plus proches de vous géographiquement, tel que fr.test si vous résidez en France.

Familiarisez-vous avec le newsgroup avant d'y envoyer vos articles ! Ne postez pas une news dans un groupe que vous ne lisez lamais, ou peu. Vous pourriez ignorer ses conventions et ses usages.

A l'humour et aux sarcasmes tu prendras garde

Sans les intonations vocales de nos conversations habituelles, une remarque qui se veut drôle peut être très mal interprétée. De même, un humour trop subtil risque de ne pas être remarqué.

Peu à peu sur le réseau, certains symboles ont vu le jour, appelés smiley face. Du style :-)

De vrais articles satiriques sont souvent postés sans explications explicites. Si un article vous outrage profondément, demandez-vous s'il ne faut pas le prendre au second degré.

Une seule fois ton message tu posteras

A moins que ce ne soit approprié, évitez de poster votre article dans plusieurs newsgroups à la fois, ceci afin d'éviter de saturer le réseau.

Surtout ne postez pas votre article plusieurs fois dans différents groupes. Choisissez plutôt le cross- post en indiquant simplement la liste des groupes destinataires dans la même ligne du champ "Newsgroups". L'original de votre article se trouvera ainsi dans un des groupes choisis et un lien sera établi dans les autres groupes destinataires.

Par mail, le plus souvent, tu répondras

Il est désagréable pour tous de lire plusieurs réponses identiques à une question posée. Ces news traversent plusieurs fois le réseau inutilement. Envoyez-donc votre réponse par mail tout en suggérant à l'auteur de la question de reposter un résumé du tout dans le newsgroup concerné.

Si vous postez une question, rappelez à tous d'y répondre par mail.

Un résumé tu posteras

Lorsque vous posez une question sur le réseau, il est de bon ton de retransmettre les réponses reçues par messagerie (mail), pour en faire profiter la communauté. Classez et résumez toutes les réponses dans un seul article et postez le dans le newsgroup où vous avez envoyé votre question. Lorsque vous répondez à un article directement en news, dans la mesure du possible, faites en un résumé, ou reprenez juste entre guillemets la partie sur laquelle porte votre réponse. Les lecteurs apprécieront d'autant mieux vos commentaires.

Ne quotez - c'est-à-dire placer un '~' devant chaque ligne du texte des participants - que les phrases importantes. Ne quotez pas l'article complet - surtout s'il est long. Citez les participants au début de chaque reprise de texte en une seule ligne. Retirez les signatures des participants si elles n'apportent rien à l'objet de l'article.

Le Droit d'auteur tu respecteras

Tout ou partie d'un article doit faire partie du domaine public ou vous en possédez vous-même les droits (peut-être même en êtes vous l'auteur).

Naturellement, par sa publication sur Usenet, cette information devient publique. Vous ne devez donc pas poster ainsi des documents confidentiels. Attention aussi à l'envoi de critiques de cinéma, paroles de chansons, ... qui peuvent être protégés par le droit d'auteur.

Les références tu citeras

Vous ne voudriez pas qu'une autre personne s'approprie vos idées ... Alors si vous reprenez celles d'autrui pour appuyer vos dires, indiquez vos sources.

Les remontrances orthographiques, tu éviteras

Rituellement, une sorte de fléau envahit Usenet: un article corrige une faute orthographique d'un autre article. Immédiatement, d'autres news suivent, du même acabit, transformant le réseau Usenet en professeur d'orthographe patenté. Nous faisons tous des erreurs. Reconnaissons-le. Beaucoup pratiquent le français ou l'anglais en seconde langue. Alors, soyez indulgents.

La signature tu n'exagéreras pas

Une signature peut être ajoutée automatiquement à la fin de votre article par votre logiciel lecteur de news. Il s'agit le plus souvent d'un fichier nommé "signature" dans votre répertoire personnel.

Cette signature a pour but d'indiquer à tous vos coordonnées et non pas de raconter votre vie. Soyez bref. La plupart des signatures sont limitées à quatre lignes, ce qui est amplement suffisant.

La longueur des lignes tu limiteras

Eh oui ... le désespoir complet, la planète est équipée de plusieurs milliers d'ordinateurs qui ne se comprennent pas toujours. Ainsi, certains terminaux ne permettent pas d'afficher à l'écran, plus de 80 caractères. Prenez donc garde à la longueur de vos lignes.

Les caractères de contrôle tu éviteras

Là aussi, attention. Souvent les terminaux interpréteront mal les caractères de contrôle. Évitez donc toute utilisation de ce type de caractère. Aux tabulations, préférez un nombre défini d'espaces.

A tes annonces publicitaires tu résisteras

N'utilisez pas Usenet comme un support publicitaire. Les publicités sur Usenet sont rarement appréciées. L'article "Rules for posting to Usenet" de Mark Horton postée mensuellement en groupe news.announce.newusers contient plus de détails sur ce point dans la section intitulée "Annonces de produits ou services professionnels".

Vous voici donc au courant des principales règles. Mais la façon la plus facile d'apprendre à utiliser Usenet est encore de bien regarder comment les autres l'utilisent. Prenez votre temps. Consultez tranquillement les groupes.

N'oubliez pas que cette communauté est composée de plusieurs centaines de milliers de participants, voire de plusieurs millions. Si vous avez un doute, fixez vous un délai de quinze jours avant de poster un article dans un groupe particulier afin de bien comprendre ses conventions et ses usages. Votre article sera d'autant plus apprécié par la communauté.

5° Les smileys

L'e-mail permet d'exprimer des idées, des faits, des concepts, mais lorsqu'il s'agit d'exprimer un sentiment tel que la joie, la tristesse, l'ironie ou tout simplement un sourire en coin, la prose laisse souvent la place aux images ou, plus exactement, aux émoticons.

"L'invention" d'un substitut à la phrase bien tournée serait due à un dénommé Scott Fahlmann, qui aurait été le premier à employer un "emoticon" (ou plus précisément un "smiley" du terme anglais "smile") dans un message posté en 1980 sur la messagerie de l'Université Carnegie-Mellon.

L'emoticon type découle directement d'une contrainte majeure: arriver à représenter une idée ou

un sentiment complexe sous la forme la plus simple possible qui soit, de plus, exprimable à l'aide

du jeu de caractères standard du code ASCII.

Il existe des centaines d'emoticons différents, mais seule une vingtaine est couramment utilisée. Les plus connus sont évidemment le "smiley" (:-) et son contraire (:-( ainsi que le clin d'oeil complice (;-) Rien ne vous empêche d'user de votre imagination pour inventer vos propres emoticons, mais faites le avec modération: les emoticons ne sont pas des substituts et ne doivent en aucun remplacer l'écrit.

Alors usez-en, mais n'en abusez pas

Quelques smileys parmi les plus courants

(:-) sourire, content, heu-reux...
(:-D grand sourire, très heureux, la belle vie
(:-X motus et bouche cousue
(%-| pas dans mon assiette
(:-p je tire la langue
(:-O cris, hurlement
(:-/ dépité, mine contrite, marri
(:-o surpris, estomaqué, étonné, choqué
(B-) je porte des lunettes
(:-( triste, mauvaise idée, zut
(;-) sourire en coin, "private joke", ceci est une plaisanterie
<:-< rire sardonique, je vous ai cloué le bec
(:-| neutre, bof, peut mieux faire
°:-) oto-rhino-laryngologue (avec son miroir)
(°-) cyclope
(:-$ parlons d'argent

6° Les réponses d'Emily Postnews

Cet extrait des réponses de Mademoiselle Postnews est sans doute le plus sérieux des chapitres et présente des exhortations sur ce qu'il ne faut PAS faire.

Chère Emily Postnews

Emily Postnews, première autorité sur l'étiquette réseau, donne ses conseils pour se comporter correctement sur Usenet.

Q: Chère Mademoiselle Postnews: Pouvez vous me dire quelle longueur doit avoir ma signature ? (bavard@bruyant)

R: Cher Bavard: Essayez d'avoir la signature la plus longue possible s'il vous plaît. Elle est beaucoup plus importante que votre article, sans aucun doute. Donc essayez d'avoir plus de lignes dans votre signature que dans votre texte.

Essayez d'y inclure un petit dessin composé de caractères ASCII, et beaucoup de citations mignonnes et de slogans. Les gens ne se lasseront jamais de lire ces brins de sagesse encore et encore, et vous serez ainsi personnellement impliqué à la Joie que chaque lecteur ressent lorsqu'il lira une nouvelle fois votre signature.

N'oubliez pas d'y inclure un plan complet de Usenet, afin d'indiquer une fois de plus à tous comment vous contacter par e-mail n'importe où dans le monde. N'oubliez pas, pas la même occasion, d'y indiquer la passerelle Internet, cela permettra aux personnes de votre propre site de savoir comment vous contacter. En plus de votre adresse sur Internet, donner ici également votre adresse par WCP et BITNET, même si elles sont identiques.

A côté de votre adresse e-mail, incluez vos nom et prénom, société et organisme.

N'hésitez pas Incluez vos coordonnées téléphoniques et votre adresse postale dans chaque article. Les gens répondent toujours aux articles Usenet par un coup de fil et par courrier.

Q: Chère Emily: Aujourd'hui j'ai posté un article en oubliant d'y inclure ma signature. Que faire ? (tête_en_lair@monvax)

R: Cher Tête en l'air: Foncez sur votre terminal immédiatement et postez un article du style: "Désolé, j'ai oublié d'inclure ma signature dans mon dernier article. La voici."

Comme la plupart de gens auront oublié votre article précédent, (uniquement parce qu'il aura osé être si ennuyeux au point de n'avoir pas de signature alléchante) ceci va le leur rappeler. De toute façon, les gens sont beaucoup plus intéressés par la signature que par le texte lui-même.

Enfin, n'oubliez pas d'inclure votre signature DEUX FOIS dans chaque article. Vous serez sûr ainsi que les gens la liront.

Q: Chère Mlle. Postnews: Je n'ai pas pu faire parvenir un mail à quelqu'un sur un autre site. Que dois-je faire ? (turbineur@zele.max)

R: Cher Turbineur: Pas de problème. Postez simplement votre message dans un groupe lu par beaucoup de gens. Écrivez quelque chose du style: "Ceci est pour Jean Dupont. Je ne peux pas lui envoyer de mail donc je poste ici. Pour les autres, prière de ne pas en tenir compte."

Ainsi, plusieurs milliers de personnes passeront quelques secondes à feuilleter le groupe et ignoreront votre article, utilisant jusqu'à 16 heures-homme de leur temps collectif. Mais cela vous épargnera l'ennui majeur de vérifier les cartes Usenet ou de chercher d'autres solutions. Réfléchissez, si vous ne pouviez pas distribuer votre message à 30 000 autres ordinateurs, vous seriez peut-être obligé (uh!) d'appeler les renseignements téléphoniques pour 3 unités, ou même téléphoner à l'individu. Ceci pourrait même vous coûter jusqu'à quelques FRANCS (!) pour un appel de 5 minutes!

N'oubliez pas. C'est la fin du monde si votre message n'arrive pas, il faut donc le poster dans le plus grand nombre d'endroits possibles.

Q: Comment cela se passe-t-il pour un message de test ?

R: Il est important de faire vos tests sur le réseau mondial. Ne faites lamais de test dans une petite distribution alors que vous pouvez faire ce test sur tout la planète. Mettez "prière d'ignorer" dans votre message, nous savons tous que tout le monde ignore un message ainsi rédigé. N'utilisez pas un sujet comme "Je suis femme, mais le demande à ce que l'on me parle comme à un homme." parce que ces articles sont lus en détail par tous les utilisateurs Usenet.

Q: Quelqu'un vient de poster que Roman Polanski a réalisé La Guerre des Étoiles. qu'est-ce que je dois faire ?

R: Postez la réponse exacte immédiatement ! Nous ne pouvons pas laisser les gens croire une telle chose ! C'est excellent que vous l'ayez aperçu. Vous serez sans doute le seul à faire la correction, donc postez votre message dès que possible. IL n'y a pas de temps à perdre. N'attendez certainement pas un jour, ni ne vérifiez si quelqu'un d'autre a déjà fait la correction.

Et ce n'est pas suffisant de répondre par mail. Comme vous êtes le seul à savoir que c'est vraiment Francis Coppola, vous devez en informer le réseau toute de suite !

Q: J'ai lu un article indiquant, "répondez par mail, je ferai une compilation." Que faire ?

R: Postez votre réponse à tout le réseau. Cette demande ne s'applique qu'à des ignares qui n'ont rien d'intéressant à raconter. Vos messages sont beaucoup plus importants que ceux des autres, donc ce serait un gâchis que de répondre par mail.

Q: J'ai vu un long article auquel je voudrais répondre en détail, qu'est ce que je dois faire ?

R: Mettez tout le texte avec votre article, surtout la signature, et mettez vos commentaires bien serrés entre les lignes. Postez votre article, ne l'envoyez pas par mail, même si votre article ressemble à l'article original. Tout le monde *adore* la lecture de ces débats point par point, surtout lorsqu'ils évoluent en insultes et beaucoup d'échanges du style "mais si" -- "mais non" - "mais si".

Soyez certain de suivre tout le débat, et ne laissez pas quelqu'un d'autre avoir le dernier mot. Si vous laissez d'autres gens avoir le dernier mot, les discussions s'arrêteront ! Souvenez-vous que les autres lecteurs du réseau ne sont pas aussi malins que vous et que si quelqu'un poste quelque chose d'inexact, les lecteurs ne pourront jamais le comprendre correctement sans vos explications.

Q: Comment puis-je choisir dans quels groupes envoyer un article ?

R: Envoyez votre article dans le plus grand nombre de groupes possible, afin d'avoir l'audience la plus large. Après tout, le réseau existe afin de vous donner une audience. Ignorez ceux qui vous suggèrent d'utiliser uniquement les groupes pour lesquels vous pensez que l'article est très approprié. Choisissez tous les groupes susceptibles d'y avoir quelqu'un qui pourrait être intéressé.

Q: Auriez-vous un exemple ?

R: Bien. Admettons que vous voulez reporter le fait que Gretzky a été échangé par les Oilers aux Kings. Alors vous pourriez penser que rec.sport.hockey serait suffisant. ERREUR. Beaucoup plus de gens pourraient être intéressés. Ceci n'est pas n'importe quel échange de joueurs ! Comme c'est un article de NEWS, il faut le mettre dans la hiérarchie news.* également. Si vous êtes administrateur de news, ou s'il y en a sur votre machine, essayez news.admin. Sinon, utilisez news.misc.

Les Oilers sont sans aucun doute intéressés par la géologie, donc essayez sci.geo.fluids. C'est un groupe vedette, donc postez à sci.astro, et sci.space parce qu'ils sont également intéressés par les étoiles. Et bien sûr comp.dcom.telecom parce que ce groupe est né là ou le téléphone a vu le jour. Et parce qu'il est canadien, postez votre article dans soc.culture.Ontario.southwestern. Mais ce groupe de News n'existe pas, alors suggérez en news.groups qu'il devrait être crée.

Q: Je ne sais pas écrire un mot correctement. J'espère que vous allez me dire ce qu'il faut faire ?

R: Ne vous inquiétez pas de la présentation de vos articles. N'oubliez pas que c'est le message qui compte, et non pas sa présentation. Ignorez le fait qu'une orthographe peu soignée dans un groupe où les gens écrivent proprement envoie le même message silencieux que des habits malpropres lorsque vous vous adressez à une audience.

Q: Comment choisir un sujet pour mes articles ?

R: Maintenez le court et sans beaucoup de sens. Les gens seront ainsi obligés de lire votre article pour savoir ce qu'il y a dedans. Ceci implique une plus grande audience pour vous, et nous savons tous que c'est pour cela que le réseau existe. Si vous répondez à un article, soyez certain que de conserver le même sujet, même s'il n'a pas de sens et s'il ne fait pas partie de la même discussion.

Q: Quel ton dois-je adopter dans mon article ?

R: Soyez aussi provocateur que possible. Si vous ne dites pas de choses provocantes et remplissez votre article plein d'insultes sur les gens du réseau, il se peut que votre texte ne soit pas assez visible dans l'avalanche d'articles, et vous ne recevrez pas de réponse. Plus votre message est fou, plus il y a de chances que les gens y répondent.

Si votre article est trop poli, bien argumenté et concis, vous risquez de ne recevoir que des réponses envoyées par mail. Pouah !

Q: On vient d'annoncer à la radio que les Etats-Unis ont envahi l'Irak. Dois-je poster un message ?

R: Bien sûr. Le réseau peut toucher des gens en 3 à 5 jours. C'est le meilleur moyen de renseigner tout le monde à propos de ce type d'événement longtemps après que la télédiffusion les en a avertis. Comme vous êtes sans doute la seule personne qui a entendu la nouvelle à la radio, il vous faut poster votre message le plus rapidement possible.

Q: Quelqu'un vient de poster une requête sur le réseau et je voudrais avoir la réponse aussi. Que dois-je faire ?

R: Postez une réponse immédiatement, en incluant le texte complet de la requête. A la fin ajoutez, "Moi aussi !" S'il y a quelqu'un d'autre qui a déjà fait ça, faites une réponse à cet article et rajoutez "Moi trois," ou tout autre chiffre approprié. N'oubliez pas votre signature complète. Après tout, si vous envoyez un mail à l'auteur original et que vous demandez une copie des réponses, vous allez simplement embrouiller la boîte aux lettres de l'auteur, et vous allez épargner aux gens qui répondent à la question le devoir agréable de noter tous les "moi aussi" et de renvoyer de multiples copies.

Q: Qu'est-ce qui permet de juger de la qualité d'un groupe ?

R: Mais, c'est le Volume, le Volume, le Volume. N'importe quel groupe ayant un volume élevé est forcément bon. N'oubliez pas: plus le volume d'un groupe est élevé, plus vous trouverez un pourcentage élevé d'articles pratiques, sérieux et révélateurs. En fait, si le volume d'un groupe est insuffisant, il devrait être supprimé du réseau.

C. Oihénart / mis à jour F.Lo

counter

19 février 99

Retour à la Home page de F. Lombard