La Genève multilingue

       But

Je me suis bien vite rendu compte que celui qui crée
des séquences multimédia a besoin d'un contenu,
quelque chose de concret à mettre en scène. Il faut
beaucoup de temps pour le créer et le rassembler.
Alors pourquoi ne pas associer les élèves à la
production de ce contenu?

Et même, pourquoi se limiter au seul cours d'allemand?
Si des images ou des dessins sont nécessaires,
pourquoi ne pas aller voir un maître de dessin pour
profiter des productions d'élèves?
Un maître de langue pourrait fournir des textes,
des dialogues, un maître de musique
des productions musicales et des sons, etc.

Et si tous ces éléments pouvaient être réunis,
concentrés dans une séquence multimédia, afin qu'il
reste une trace concrète de ce qui s'est fait ?

L'autre but du module "La Genève multilingue" était
aussi d'associer les élèves à la création d'un module;

  de préparer des situations de dialogue (travail
    classique en salle de classe),

  de filmer les scènes en situation réelle,

  de rassembler des images pour les fonds du module,

  puis de mettre en scène ces productions dans une
   séquence multimédia.

       Description en texte et images  

  Le sujet

Les élèves ont mis en scène sept situations ayant pour thème:

« Arriver à Genève; les dialogues pour s'en sortir... »

 

Les élèves genevois font l'effort de renseigner dans
sa langue un voyageur (germanophone en
l'occurrence) arrivé dans une ville inconnue (Genève).

  La première scène se passe à l'arrêt de bus en compagnie
de gens qui attendaient le bus. Les élèves (8ème latine) ont
bien géré cette situation de stress. Le but était d'expliquer
comment fonctionne un distributeur à billets.

Les films QuickTime comportent une bande noire sur laquelle
défilent les textes (en allemand) des dialogues. Ces textes
sont synchronisés avec ce qui se dit sur le film afin de pouvoir
mieux comprendre les dialogues. Ils apparaissent de couleur
différente selon la personne qui parle.

REMARQUE: Le texte défilant permet aussi de corriger les
quelques erreurs orales qui se sont glissées dans le film.
Une activité possible serait de faire chercher ces différences
ce qui oblige les élèves à bien comparer l'oral et l'écrit.

  La deuxième scène a été filmée devant la barrière de l'école
symbolisant la douane. Le douanier questionne la conductrice
(identité, provenance, destination) qui après la fouille du
véhicule se révèle être une trafiquante de drogue.

Il faut noter que le cowboy est une production d'élèves de
leur cours de dessin (préparation à la fête du collège)

  Le troisième volet montre une conductrice qui cherche
une adresse à Genève.
On la renseigne en allemand sur le trajet à effectuer.

La fresque a été une commande de la direction, passée à un
ancien élève de notre école. Il montre le flux des élèves
sortant de la ville pour aller au cycle.

  La quatrième scène est une rencontre à pied. Un touriste
demande où se trouve le jet d'eau.

L'image du fond a été filtrée dans Photoshop pour illustrer
cette scène.

  La cinquième situation est semblable à la précédante,
mais la personne cherche un camping.

La photo a été prise dans la campagne genevoise...

  L'avant dernière situation explique comment utiliser une
cabine téléphonique publique.

Encore Photoshop en action pour déformer cette image de
téléphone...

  La dernière scène est tournée à l'intérieur. Le dialogue
parle de l'achat d'un billet de concert au guichet de location.

  Pour finir, une rubrique permet de faire connaissance
avec la classe qui a participé à ce projet multimédia.

Ce qui a permi de montrer leur salle de classe avec les
peintures murales faites par d'autres élèves il y a quelques
années.

  Avec leur photo de classe:

A laquelle j'ai ajouté un commentaire (de félicitation!) sur leur
engagement. En allemand (pour la compréhension orale!) et
en français (pour voir si l'allemand a été bien compris!).

       Les étapes de réalisation

  1. Création des dialogues sur papier (avec
    correction et mise au net) (2 heures)
  2. Exercer les dialogues, (dé)placements et
    gestes à effectuer (1 heure)
  3. Film en intérieur (1 heure)
  4. Film en extérieur (1 heure)
  5. Montage vidéo sur cassette VHS (par le
    maître. Bonus pour les élèves pour leur
    première expérience. Ainsi ils ont pu avoir
    des copies souvenir...)
  6. Numérisation des séquences et création du
    module multimédia "La Genève multilingue"
    (par le maître).

 

       Bilan

  Les élèves font un accueil très positif
pour tout ce qui touche à la vidéo et à
l'ordinateur. Cette constatation est devenue
banale, mais elle est tellement vraie.
Car nous, les maîtres, sommes régulièrement
confrontés à des élèves genevois qui ne portent
pas cette langue dans leur coeurs et ces deux
médias permettent d'animer et de mettre en
scène l'allemand avec succès.

  Ils s'investissent intensément dans ce
type de projet.

  Ils portent une responsabilité à la fois
personnelle (ils tiennent à leur image dans le
film) et collective (afin que le tournage se
passe correctement).

  Ils peuvent à la fois évoluer avec une
certaine autonomie (pour mettre en scène,
filmer, jouer), mais en même temps ils
acceptent de se plier aux règles strictes d'un
tournage.

  Le fait de tourner des séquences en
situation réelle (donc devant une cabine
téléphonique ou un distributeur de billets) a
comme résultat d'obtenir de bien meilleures
performances qu'à "sec" dans une salle de
classe.
De plus, en extérieur interviennent aussi des
facteurs déstabilisants, tels que les gens qui
regardent, qui écoutent et les bruits de la rue.
Les élèves se trouvaient donc dans une
situation proche de la réalité.

Retour début de page
Vers "Dracula"
Vers "La chasse aux prépositions"
Vers "Structure de phrase"
Vers "23 cris d'animaux"
Vers "Les élèves créent du multimédia"
Vers "Le jeu des MIMES"

 
Home
Accueil
Sommaire
Évaluation
Réaction des élèves
Téléchargement