PROLEGOMENES

A une époque où les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) font pratiquement partie de notre environnement familier, l'école ne peut pas se soustraire à une réflexion approfondie quant à l'utilisation et aux effets de ces technologies.

Actuellement, les systèmes éducatifs connaissent de profonds bouleversements à tous les niveaux et il est à prévoir que les TIC seront une des composantes de l'école du futur. Il est par conséquent essentiel de se poser des questions quant aux contenus et aux démarches pédagogiques si l'on veut que les TIC contribuent véritablement au devenir de l'école.

Après avoir fait des TIC un objet d'enseignement, la tendance actuelle est de les considérer comme un moyen d'enseignement. Pourtant, l'on ne peut pas passer sous silence les changements dans les apprentissages de base qu'introduit l'intégration des TIC à l'enseignement et c'est ce volet qui nous intéresse particulièrement ici.

Dans le cadre du programme Européen SOCRATES-ODL1 , le projet SOCRATES-MAILBOX a débuté en septembre 1996.

Ce projet avait comme objectif d'étudier l'utilisation des TIC dans les contextes de l'école primaire et secondaire (I et II) suivant une approche ethnographique2 .

La Suisse a pu se joindre à l'équipe européenne formée par le Royaume-Uni, l'Italie, la France, la Belgique et la Norvège, grâce à l'autorisation et au soutien de l'Office Fédéral de l'Education et de la Science (OFES) à Berne.

Des circonstances favorables ont permis de constituer l'équipe suisse à travers trois institutions genevoises : le Centre Pédagogique des Technologies de l'Information et de la Communication3 (CPTIC - prospective éducative dans les TIC), le Centre de Recherches Psychopédagogiques du Cycle d'orientation (CRPP - recherche en éducation du Secondaire I) et Technologies de Formation et d'Apprentissage (TECFA - Université de Genève). A ces institutions quelques enseignants et coordinateurs des trois ordres d'enseignement ont été associés, ce qui a permis de constituer un groupe pluridisciplinaire et interinstitutionnel pour "piloter" cette opération de recherche et de développement4 .

 

Nous avons le plaisir de vous présenter ici une publication5 qui relate les observations suisses (genevoises) et en présente une analyse. Tout en poursuivant l'objectif visé par le projet SOCRATES-MAILBOX, l'étude de l'utilisation des TIC en classe et de leurs effets/impacts sur des apprentissages sociaux ("implicit learning"), nous avons souhaité mener des observations dans des classes où les apprentissages explicites visés étaient les langues 1 et 2. Ceci pour nous permettre aussi de recueillir des éléments nécessaires pour poursuivre l'étude de faisabilité d'une des priorités du Département de l'instruction publique de Genève (apprendre à communiquer, apprentissage des langues avec l'aide des TIC).

Nous sommes tout à fait conscients que ce qui va suivre ne constitue qu'un apport modeste à la problématique définie dans le projet. En effet, il ne s'agit que de six classes observées (une du primaire, trois du Secondaire I, deux du Secondaire II) sur un laps de temps de deux/trois mois durant l'année scolaire 96-97, ce qui ne permet évidemment pas de tirer des conclusions généralisables. Il n'en reste pas moins que nous considérons important de mettre à disposition de tout un chacun ces observations, car elles permettent de lancer des pistes intéressantes, à la fois pour les pratiques pédagogiques et pour la recherche.

Puissent l'autorité scolaire, les enseignants ainsi que les chercheurs qui nous liront tirer profit de cette contribution.

Enfin, nous tenons tout particulièrement à remercier les enseignants et les élèves qui se sont mis à disposition pour les observations, les entretiens et les analyses. Il s'agit des classes de M. Thierry Briffod, école primaire des Franchises; Mme Roseline Kornmann, Cycle d'orientation des Voirets, Mme Claudeline Magni, Cycle d'orientation des Voirets, Mme Magdalena Wittwer, Cycle d'orientation de Pinchat; Mme Lilliam Hurst, collège Claparède; M. Bruno Rudolf von Rohr, collège Claparède.

 

 

Raymond MOREL Directeur du CPTIC

Fiorella GABRIEL Directrice du CRPP

retour haut de la page

 

retour table des matières

 

Notes


1).SOCRATES-Open and Distance Learning Programme. Union Européenne : Directorate General XXII de la Commission Européenne.
retour à la lecture

2).SOCRATES-MAILBOX. Final Report (1998). Contract No 25093-CP-2-97-1-IT-ODL
retour à la lecture

3).Jusqu'en mai 1998 la dénomination de ce service était Centre Informatique Pédagogique (CIP).
retour à la lecture

4).Quelques journées d'études ont été organisées dans le cadre du CPTIC et du CRPP afin de contribuer aux recommandations pédagogiques (Guidelines), techniques (Spécifications) et pour la formation.
retour à la lecture

5).Cette publication ne constitue qu'une des productions suisses se rapportant à ce projet. Nous faisons ici référence à :
retour à la lecture