L'évolution des nouvelles technologies de l'information et la communication ( NTIC) est tellement rapide...


Quelques flashs pour susciter la réflexion du lecteur

Au vu de l'accélération de l'évolution des technologies peut-on encore parler de nouvelles technologies? au rythme où elles évoluent, une partie devient aussi et fatalement caduque! il y a donc ambiguïté dans le vocable: nouvelles technologies.

Jusqu'au début du siècle, 60 à 65% de la population de l'Europe se consacrait à l'Agriculture. Aujourd'hui on compte environ 5 à 6% d'actifs qui travaillent dans les mé tiers relatifs à la production agricole pour satisfaire les besoins nutritionnels de leurs semblables. Nous avons par contre plus de chômeurs que d'agriculteurs en 1995 en Suisse.

Depuis peu, la majorité des travailleurs européens se recrute dans la production, l'automatisation ou le transport des informations. On compte que dans les pays européens développés, les nouvelles technologies ont induit le 45% des chômeurs recensés. Il reste heureusement difficile d'automatiser les relations entre les personnes.

Au cours des huit dernières années, les télécommunications, les réseaux ont connu un développement extraordinaire. Le multimédia a pris son essor, la carte à puces s'est insinuée dans le monde des services. On utilise une carte magnétique pour faire ses payements, payer des communications téléphoniques hors de son domicile ou un parking. Des banques d'informations sont à disposition sur des serveurs et les distances entre les pays ont été raccourcies au point qu'on y parle pour la planète de Global Village

Or la durée moyenne d'un cycle d'enseignement primaire pour nos élèves est de 8 années! Donc actuellement sur la durée d'un cycle de la scolarité obligatoire à Genève, on enregistre des mutations technologiques qui transforment la société et le phénomème a tendance à accélérer. En d'autres termes, il y a 8 ans, lorsqu'un élève commençait sa scolarité primaire, on ne parlait pas encore de nouvelles technologies.

D'ailleurs l'évolution est tellement rapide que le public s'approprie les programmes et même la formation depuis qu'il achète également des ordinateurs domestiques... Qu'on le veuille ou pas, ordinateurs, CD-ROM , modem, multimédia feront partie de l'équipement ménager de demain au même titre que l'aspirateur ou la machine à laver.


Si l'on considère l'évolution des courbes des coûts de la formation et de la santé en parallèle avec le PIB on constate que bientôt on pourra vivre éduqué et en bonne santé... mais qu'on mourra de faim bien avant l'âge de la retraite! (à moins d'une réorganisation fondamentale de ces secteurs).

L'introduction des nouvelles technologies dans la formation suppose la réorganisation complète du système éducatif. Autrement on ne fera qu'ajouter le coût au coût. Le rôle de l'enseignant s'en trouve donc fatalement modifié.

Si l'on accepte la conception du travail qui prévaut dans les sociétés de services où l'utilisateur remplace le caissier de banque lorsqu'il utilise directement sa carte bancaire par exemple on peut réfléchir à des applications dans le monde de l'éducation. Car si on accepte la transformation du travail payant en travail gratuit on peut aussi, dans certains cas, faire travailler l'élève à la place de l'enseignant.

La division entre formation initiale et formation continue sera bientôt un non sens... d'où la notion d'apprendre à apprendre...

L'adéquation des systèmes éducatifs à l'évolution du monde actuel doit être repensé.

Les filières de formation en devenir: télématiciens monitoring de réseaux, scénaristes et réalisateurs de multimédia ( CD-ROM ), rédacteurs sur les serveurs, gestionnaires d'applications etc. offrent de nouveaux débouchés.


Selon les autorités fédérales ou la Société pour le développement de l'économie suisse, il faudrait créer dans notre pays 500'000 emplois dans le secteur privé des services à moyen terme, pour juguler le chancre du chômage.

La principale cause de la montée du chômage réside non pas dans une protection sociale et des salaires élevés, comme on a tendance à le dire, mais bien plus dans l'abondance des restriction à la concurrence dues à la surabondance des prescriptions et aux entraves à l'acquisition et à la vente de produits et services sur divers marchés. Et ce constat s'applique au secteur des services dont l'expansion est le plus sûr garant de la santé de notre économie.

L'Institut Mc Kinsey au terme d'une enquête approfondie dans les pays développés conclut en disant que les conditions-cadre (niveau des salaires protection sociale et contre les licenciements) bien que facteurs importants ont été surestimés jusqu'ici en tant que raison de la progression du chômage. Quelles sont alors les branches d'avenir: informatique, divertissements, télécommunications et finances etc.

Serveurs, multimédia, CD-ROM

Les outils de navigation ( World Wide Web ) sont aux autoroutes de l'information ce que l'invention de la boussole a été à l'essor des grandes découvertes maritimes au XVIe siècle.

Les systèmes commerciaux se développent en conséquence:
- éditions hypertextuelles de journaux;
- annuaires d'adresses électroniques;
- banques de données;
- mise en place de communautés virtuelles, inter activité grand public;
- achats et ventes par réseaux;
- guides, tourisme, etc.

 

Part du multimédia, réseaux informatiques et communications


Evaluation du pourcentage du marché mondial en 1994 évalué à ~$15,4 billions
(selon des sources universitaires anglaises et US)

Les entreprises de formation offrent de plus en plus de cours destinés aux cadres des sociétés pour l'ouverture de services payants ou la vente par les réseaux. Internet est proposé comme "entreprise commerciale", le multimédia comme un atout publicitaire incontournable.


Nouvelles technologies, nouvelle culture, nouvelle communication?

Qu'est-ce que Voltaire ou Montesquieu qui se préoccupaient au siècle des lumières tant de l'"honnête homme" que de ce que nous appelons aujourd'hui les choix culturels, auraient pu écrire sur les réseaux?

Comment résister aux modes imposées par le marché et le matraquage médiatique avec son cortège d'idées ou vérités tronquées?

Pourquoi de pas rêver d'une fable de La Fontaine sur l'information et les réseaux? ou d'une adaptation du style de La Bruyère aux médias électroniques?

Qu'est-ce qui permet à l'utilisateur de digérer l'inflation de la production médiatique, l'inondation d'informations plus ou moins utiles des divers serveurs?
- une bonne culture générale;
- une intelligence ouverte, effervescente, critique et même impertinente;
- une dextérité dans la mobilité et la navigation au travers des arborescences.

Pour éviter l'ignorance, la facilité, l'intolérance, la standardisation de la pensée, le totalitarisme, le fanatisme qui se nourrissent de l'analphabétisation et des slogans réducteurs de la liberté de l'autre (stéréotypes, banalisation et manipulation des images et du langage).

Avant d'écrire, apprenons à lire, cet axiome est d'autant plus d'actualité avec INTERNET si l'on veut accéder utilement aux différentes sources offertes maintenant sur les réseaux planétaires.

Phénomène de société qui marquera la fin du XXe siècle, beaucoup en ont déjà pris conscience. Même l'Institut national genevois a organisé fin 1994 une "QUINZAINE DES AUTOROUTES DE L'INFORMATION".

Tous ces accès à la culture devraient être, comme jamais les encyclopédies et les collections ne l'ont été, à disposition du grand public par les serveurs, CD-ROM , etc.

art: performance et courants artistiques nouveaux

formation du goût du consommateur par ergonomie des écrans interposé.

 

Art nouveau?

Pour les artistes? moyens d'expression ou recherche?
Art nouveau? ou nouvelle définition de l'art

Au XVIe siècle la toile a évincé le panneau qui lui-même avait remplacé le support mural de la peinture rupestre...

Au XIXe siècle l'invention de la photographie va bouleverser la représentation...

Maintenant les ordinateurs, le MULTIMÉDIA, la représentation à trois dimensions, la simulation virtuelle (spectateur qui se promène au moyen d'un équipement spécial dans les images), bouleversent notre conception de l'art.

La création d' uvres collectives à distance grâce aux réseaux, le mélange des cultures... (par exemple: chant et orchestration, oeuvre littéraire ou plastique modifiée ou complétée à distance par plusieurs interlocuteurs).

 

Éthique? Exclusion?

Accès ou pas accès: nord/sud, réservé à une élite? quelle informations, trier?

Droit et manipulation des informations transmises, à qui et comment?

Risques:

Le fait de pouvoir travailler à domicile, consulter des banques de données avec des échanges de fichiers, participer à des forums, avoir une boîte aux lettres électroniques consulter des CD-ROM , se distraire avec des jeux électronique, etc. engendre un risque d'isolement personnel et donc la scission sociale des acharnés du clavier.

Apanage dans un premier temps d'une classe privilégiée disposant des moyens d'accès à la culture et surtout du temps disponible en plus des équipements techniques nécessaires, celui-ci élargira le fossé entre les nantis et les autres.
Le CD-ROM support encore actuel du MULTIMÉDIA nécessite un investissement matériel qui, dans un premier temps, limite son utilisation domestique aux familles aisées. Il n'est pas certain que l'arrivée du câble qui devrait être largement diffusé dans les pays développés d'ici dix ans résolve la question du coût d'achat, de connexion, de fonctionnement, d'abonnements, dans les familles.

D'autre part est-on réellement favorisé si l'on a accès à des milliers d'informations qu'on n'arrive plus à trier et à classer selon ses besoins ou en fonction du temps disponible?

Dans les pays où la démocratie est attaquée, des utilisateurs de micro-ordinateurs trouvent de nouveaux moyens d'expression et de communication de leur révolte. Ailleurs, le pouvoir y trouve de nouveaux moyens de contrôle!
Des groupes terroristes ou fondamentalistes prennent aussi en compte la puissance des réseaux.

Sur le plan juridique , de nouveaux délits nécessitent une adaptation des codes civils et pénaux. Faut-il créer des brigades chargées de la répression des délits informatiques?
Et que dire de l'absence de droit international sur des questions d'intérêt planétaire?
Comment garantir la confidentialité, la sphère privée, la crédibilité de l'information?

L'idée même de nation est modifiée par la création de nations virtuelles. Exemple: Global Jewish Network

La modification et manipulation de l'image conduisent à des atteintes possibles de la personnalité. L'éthique ou plutôt la déontologie de l'information et de la propagande mais aussi en matière artistique doit être revue. Le mélange de l'actualité et de la fiction peuvent troubler les esprits sans parler de manipulation pure et simple de l'opinion publique. Dans le film Forest Gump ... on voit l'acteur principal serrer la main des présidents Kennedy et Nixon (décédé ou à la retraite au moment du tournage du film).

Modification du tissus économique

Achats/ventes par télévision interactive, ou réseaux. Les industriels diversifieront ou modifieront leurs activités. Exemple: une banque anglaise National Westminster Bank vend des produits touristiques à partir de bornes multimédia installées dans ses succursales.

Pour l'industrie suisse: les changements technologiques et la concurrence internationale pré supposent une capacité d'innovation constante. Il faut considérer que le secteur des technologies accuse un certain retard par rapport à d'autres pays industrialisés. De plus, des entreprises transfèrent des secteurs de recherche et développement à l'étranger, ce qui à terme peut représenter un sérieux risque pour notre économie.

Fabuleux outil de connaissance, oui mais:

transformation des relations entre états et citoyens.

Société à deux vitesses?    -    École à deux vitesses?

Ceux qui ont accès          Ceux qui sont exclus


C. Charlier