Les communautés virtuelles


 
Auteur : Howard Rheingold
Editeur : Editions Addison-Wesley France, 1995
ISBN 2-87908-089-4

4e de couverture

Une communauté virtuelle regroupe des utilisateurs de réseaux informatiques (généralement Internet), qui à partir de leur micro-ordinateur équipé d'un modem, s'organisent en forums de discussion, s'entraident, s'amusent, se cherchent...

Autoroutes de l'information, Internet, forums électroniques, services online, qui n'a entendu parler de ces notions nouvelles ? Mais qui comprend vraiment de quoi il s'agit ? Aux Etats-Unis, ce livre d'Howard Rheingold, véritable reportage, fait déjà figure de bible. Loin d'être un énième mode d'emploi des réseaux, il éclaire l'évolution et les enjeux de la communication télématique, qui sera demain aussi naturelle pour nous tous que le téléphone.

" Ce nouveau mode de communication instaure des relations nouvelles entre les individus ", nous explique Rheingold. Il favorise l'émergence de communautés virtuelles, qui se jouent des distances et du temps. Il actualise en cette fin de siècle la notion de " village planétaire " popularisée par Marshall McLuhan dans les années 60. Il est emblématique du climat des années 90, car il peut être à la fois l'instrument espéré d'une solidarité mondiale et celui, redouté, d'un réseau électronique de surveillance à l'échelle du globe.

Surfant depuis plus de dix ans sur les réseaux de monde entier, Rheingold est excellemment placé pour faire le point définitif de ce tournant incontestable dans notre civilisation contemporaine.

Howard Rheingold est l'un des acteurs principaux du Réseau. Animateur du WELL, communauté virtuelle originaire de San Francisco, il est également l'auteur de La Réalité virtuelle et rédacteur en chef depuis 1990 de la Whole Earth Revue.

Extraits de la préface de Philippe Quéau Le développement irrésistible du cyberespace, ce méta-réseau mondial de mémoires et d'intelligences, a permis l'éclosion de formes de vie sociales complètement nouvelles conduisant notamment à la création de véritables " communauté virtuelles ". Ces communautés se constituent sans contrainte de temps et d'espace. Elles ne sont pas basées sur le voisinage physique ou la proximité géographique, mais sur les connivences intellectuelles, sur le rapprochement des passions. Les communautés virtuelles sont fluides, métaphoriques. Elles rapprochent les personnes intéressées par le libre partage des idées et des informations, dans les domaines les plus divers. Ceux qui y participent tissent des liens affectifs ou professionnels, ils échangent, collaborent et s'entraident. Ils bâtissent des complicités actives, bien " réelles ", à travers d'innombrables échanges virtuels.

... Bien informé, nourri par une pratique personnelle quotidienne de la navigation dans le Net, Rheingold nous introduit dans les arcanes des réseaux. Il garde la distance critique suffisante pour nous avertir des dangers et des dérives possibles. Puissions-nous en effet ne pas confondre la réalité et les représentations virtuelles que nous nous en faisons...

Extraits cités : pages 1, 4, 5, 6, 12, 13, 14, 15, 16.