DIP
Claudine Charlier1
directrice adjointe du CPTIC
responsable de la prospective éducative

 

 

Communication,
Information, Pédagogie
et Nouvelles technologies

 

Comme vous l'aurez déjà lu dans ce numéro,
le Centre informatique pédagogique (CIP) est devenu
le Centre pédagogique des technologies de l'information et de la communication (CPTIC).

 

CPTIC : l'intégration des TIC dans l'éducation

 

Nous avons donc cherché à réaliser une nouvelle page d'accueil de notre adresse Web. Si vous avez des suggestions ou des propositions à nous faire, nous en prendrons connaissance avec intérêt. 

Du salon des inventions en passant par « Breitling Orbiter » aux TIC dans l'enseignement

Le 26ème « salon des inventions de Genève » a vu, cette année, un nombre croissant d'entreprises, de laboratoires et de chercheurs indépendants, proposer un marché des inventions provenant de 44 pays des 5 continents 2.

Une attractions a particulièrement retenu l'attention d'un public averti :

la capsule Breitling Orbiter, dans laquelle Bertrand Piccard a tenté le tour du monde en ballon sans escale en janvier 1997. Pour plus de précisions, je vous invite à consulter le site Web de Breitling-Orbiter3. Vous pourrez y visiter Breitling-Orbiter 2, y trouver, outre le concept de la Rosière, des données techniques et une présentation de ses coéquipiers : Wim Verstraeten et Andy Elson. Ensemble, ils ont battu le record de durée d'un vol habité par aéronef soit 9 jours, 17 heures, 55 minutes (du 28 janvier au 7 février 1998).

« Breitling Orbiter », un projet mobilisateur exemplaire pour l'incitation à l'utilisation des TIC en classe, toutes disciplines confondues !


Au moment où nous passons du CIP au CPTIC (voir p. 3) il m'a parut intéressant de vous faire part de quelques réflexions glanées à la lumière de mes expériences dans le cadre de l'ancien CIP, notamment :

Ces questions et bien d'autres mériteraient d'être développées dans les prochaines éditions d'« Informatique-Informations ». A ce propos dès le n° 37, ce journal sera publié uniquement sous forme électronique (cf. p. 2) et donc disponible à l'adresse :

http://wwwedu.ge.ch/cptic/publications/infinf/journal.html

Complétez votre « Bookmark » ! 

En attendant examinons ce qui suit :

 

Internet

Si vous voulez lancer un site Web, privilégiez la qualité !

Celle-ci ne se mesure pas au nombre de pages ou de liens mais bien au contenu, à la présentation et au suivi des applications proposées. 

Ce n'est pas parce que l'on publie sur Web qu'il faut éditer n'importe quoi et n'importe comment. Ce qui détermine la valeur d'une application, c'est l'intérêt réel ou scientifique, son ergonomie et sa place dans une arborescence. Aussi, pour créer un site et pour maintenir sa cohérence, un comité de rédaction pourra vous seconder utilement.

N'oublions pas qu'un site Web est avant tout destiné aux utilisateurs !

 

WebMaster, Modérateur ?

Différentes définitions ont cours selon les pays, les cultures ou même l'organisation des entreprises.

1. Le Webmaster est responsable de l'information et de l'organisation du site Web et il est l'administrateur du serveur Web pour le compte de la société qui l'emploie.
2. Le Webmaster est responsable de la réalisation du site, de la gestion technique, de la maintenance et de la mise à jour technique du site.
3. Le Webmaster est le créateur et même le designer de son site ; il est en outre propriétaire du © de l'application. Il s'agit souvent, dans ce cas, d'un particulier ou du représentant d'une association. 

Quelle définition s'applique à votre cas de figure ?

1. « Modérateur Web » (avec d'ailleurs dans ce cas une certaine connotation germanique ; le terme de « Moderator » est en effet fréquemment employé dans ce sens par nos cousins germains). Cette personne peut être chargée d'animer des débats, de valider des forums, un Guest Book ou encore d'arbitrer des opinions dans le cadre d'une application.
2. « Animateur Web » (avec un côté Club Med... parfois) : on trouve aussi ce type de collaboration sur des sites de loisirs ou publicitaires.

 

Analyse avant la création d'un site Web

Avant toute chose, il est primordial de procéder à une analyse des besoins par rapport aux objectifs recherchés. Il faut même se demander si la solution Internet est adéquate aux buts proposés. Un cahier des charges pour la création d'un site Internet devrait prévoir :

Selon les cas, tout ceci fait appel à des spécialistes impliquant différents métiers : chef de projet, scénaristes, informaticiens, dessinateurs, spécialistes du son et de l'image, acteurs, fonction marketing, consultants ponctuels.

Mais on assiste aussi à l'émergence de fonctions et métiers nouveaux :

General Manager
Executive moderator
System operators (sysops) « Gardiens du jardin » (comme présentateurs TV, talk show) conversation managers : pour rester dans le sujet, en lancer de nouveaux, provoquer les participants lorsque la discussion stagne et l'alimenter avec des faits et éléments complémentaires. Inciter aussi le public à revenir par l'intérêt toujours renouvelé de la discussion,
Vendeurs d'applications Net
Executive editor : chargé de développer un programme, une stratégie de la communauté (créer l'événement, le contenu et tenir compte des sensibilités des utilisateurs)
Archiviste d'applications
Usage analyst : chargés de l'étude des données des correspondants pour développer des recommandations d'édition, des programmes.
New Product Developer : pour donner un sens particulier aux applications et mettre en évidence le caractère distinct de celle-ci.

 

Quels sont les éléments à examiner lorsqu'on veut créer une application sur Internet ?

Déterminer les objectifs

Comment ?

Conseils

 
maîtres mots:

ÉTONNER, AIGUISER LA CURIOSITÉ

et puis :

La NAVIGATION DOIT ÊTRE INTUITIVE

Quelques notes supplémentaires

Lorsqu'on crée un serveur, trop souvent on oublie de développer simultanément une politique de marketing autour de l'application. (inciter à visiter notre serveur !). Il faut déjà y réfléchir au moment du synopsis et du lancement du travail (étude d'opportunité).

Enfin on néglige aussi de prévoir les ressources humaines indispensables au maintien, au développement et à la gestion du serveur ou de l'application. Or, pour qu'il soit consulté régulièrement un serveur doit être dynamique.

Une équipe formée des compétences nécessaires, sous la direction d'un chef de projet, permettra d'assurer les critères de qualité requis et leur adéquation aux objectifs fixés, mais aussi la bien-facture, l'évolution et la pérennité de l'application.

D'autre part, avez-vous également pensé à laisser une adresse e-mail pour développer le contact avec votre public afin de tendre à fidéliser l'utilisateur ?

 

Quelques points d'ordre technique, si vous désirez en savoir plus :

IMPRIMATUR
Un contrôle de qualité doit être instauré afin de valider toute application Web proposée avant de la mettre à disposition du public concerné et après pour vérifier l'évolution du produit.
Celui-ci doit être mis en place et assuré par un groupe de collaborateurs (trices) réunissant des compétences dans les domaines de la rédaction, du graphisme, du droit et scientifique en fonction de la discipline abordée, du sujet traité ou de la conformité avec les objectifs de l'institution dans laquelle vous travaillez.

VALIDITÉ SCIENTIFIQUE
La crédibilité scientifique de l'application proposée doit être soigneusement vérifiée car on ne peut et ceci encore moins dans un Département de l'instruction publique cautionner des documents dont le contenu est insuffisant tant sur le fonds que sur la forme.

QUESTIONS JURIDIQUES
1. Attention à la responsabilité de l'auteur, de l'institution, relative par exemple à des avis émis sur des produits ou services extérieurs éventuellement cités ;
2. Copyright de textes, images, photographies, illustrations, tableaux, etc. Ceux-ci sont parfois donnés uniquement pour une citation dans un cadre donné, par exemple © pour une revue avec un tirage défini, mais pas pour une application Web considérée comme « grand public ».

QUESTIONS RÉDACTIONNELLES
Vous ne pouvez aborder le même style que lorsque vous écrivez pour des collègues sur un plan interne à l'institution ou l'entreprise.
1. faut-il supprimer le langage familier ?
2. parler à la première personne du singulier ou du pluriel ?
3. prévoir un style de rédaction neutre ou formelle ?
4. votre texte est-il toujours d'actualité au moment de sa publication ?
5. cas échéant, fournirez-vous des mises à jour ? 

Dès que vous publiez sur « Internet » vous vous adressez aussi à des personnes extérieures à votre communauté (par exemple ici : genevoise).

INTÉRÊT DE LA PUBLICATION SUR INTERNET
1. Votre application est-elle vraiment de nature à intéresser le public prédéterminé ? Apporte-t-elle quelque chose de nouveau ? Si c'est une compilation n'est-elle pas redondante ? Avez-vous des références à mentionner ?
2. Auriez-vous proposé ces documents si vous aviez dû les publier par les voies traditionnelles de l'édition « papier » ?
3. Quelle crédibilité garantissez-vous quant aux informations proposées ? 

ÉTHIQUE
L'application est-elle conforme à l'éthique et ne risque-t-elle pas de choquer (religion, morale, règles de sociétés, etc.) Si vous proposez des liens avec d'autres sites, avez-vous pensé à vérifier périodiquement leur validité et leur évolution ? Ne succombez pas non plus au bulk E-mailing (envoi de masse de courriers électroniques) pour faire connaître votre produit ! ça ne dénote que le manque de respect envers l'utilisateur d'une bal électronique. 

MARKETING & SUIVI RÉDACTIONNEL
1. Qui s'en chargera ? quand ? comment ?
2. Comment maintenir le dynamisme de la présentation ?
3. Comment relancer éventuellement le produit ?
4. Avez-vous songé aux nouveaux utilisateurs potentiels ?
En aucun cas ne recourrez cependant au spamming qui consiste à demander plusieurs fois votre adresse (URL) à un moteur de recherche (par exemple Alta Vista) pour que votre site soit bien listé 

SUIVI SUR LE PLAN TECHNIQUE
Créer les liens avec les autres applications, dans une arborescence ? mise à jour des références et des dates ?
Qui est responsable sur le plan technique ? est-il disponible ?
Quelle est la rapidité d'intervention en cas de pépin ?
Disposez-vous du matériel adéquat ? vos connections sont-elles fiables ?
Avez-vous prévu des conseils pour éviter les applications mammouth, trop longues à charger pour l'utilisateur disposant d'un modem à la maison ? 4 

Ethique et déontologie professionnelle dans les métiers de l'enseignement et les TIC

Lorsqu'on se préoccupe de l'utilisation des TIC dans l'enseignement, de la prospective éducative ou de création d'applications sur Internet... Quelles sont les questions qui devraient aussi être abordés dans le cadre d'une société de l'information et de la communication, durant la formation pédagogique initiale ou lors de séminaires de perfectionnement ?

1. Ethique et société ;
2. Développement des connaissances, attitudes et comportements éthiques requis pour l'utilisation des TIC dans l'enseignement ;
3. Finalité des réseaux pédagogiques et points de vues cognitifs psychosocial et comportemental ;
4. Faire émerger l'éthique à partir de la pratique du Web en classe ou pour la présentation de travaux. 

Savoir
développer les connaissances éthiques de la société de communication

Savoir être
développer les attitudes fondamentales requises pour l'enseignement avec les TIC 

Savoir faire
émergence d'interventions éthiques ; perception des phénomènes éthiques et de leur évolution.

Questions d'éthique ?
La liberté de l'homme ... nouvelle écologie spirituelle à définir ? Accès à l'information pour autant qu'il reste maître de ses outils et ses choix...
Quelle liberté s'il n'est pas instruit, s'il n'a pas accès, s'il n'est pas familiarisé avec la recherche d'information souhaitée ? 

Les images de synthèse, de reconstitution, présentent un danger dans la formation de la vision « définitive » du mouvement. C'est différent de la réalité car il ne peut s'agir que d'une illustration, d'une vision de recherche... et donc il faut éviter le risque de confusion entre images virtuelles et réalité qui est souvent encore beaucoup plus complexe.

L'interactivité et le multimédia induisent de nouvelles logiques du comportement. La civilisation réductrice du « couper/coller » par la facilité offerte met en danger une part de créativité.

Faites-nous part de vos idées et consultez aussi le site d'Athena de Pierre Perroud qui aborde d'autres thèmes sur l'éthique à l'adresse :

http://hypo.ge-dip.etat-ge.ch/athena/perroud/plagiary.html

 

Il vous propose aussi quelques liens intéressants sur ce thème qui est loin d'être épuisé dans le cadre d'un article.

 

Applications CD-Rom et Internet

Créer un lien visuel immédiatement compréhensible par tous afin de structurer l'information est primordial.

On constate que lorsque les élèves rédigent un document, ils ont tendance à présenter les choses de manière éclatée et dans le désordre. Ceci démontre encore d'autant plus la nécessité d'une prise en compte d'une étude systémique dans les programmes d'enseignement. Préparer les jeunes à naviguer avec aisance dans les arborescences, fixer des priorités, hiérarchiser des recherches, ce n'est pas encore le cas aujourd'hui.

Ne croyez-vous pas que la réaction de peur face aux nouvelles technologies dans l'enseignement est plus la peur d'une atteinte à la relation de pouvoir des enseignants et des cadres de l'enseignement... (défense des prérogatives de la profession) qu'une prise de position solidement argumentée.

Et après ?

D'une manière générale, une enquête documentée devrait être menée auprès du public gravitant autour de l'instruction publique.

L'enseignement étant par essence un métier de la communication, un certain nombre de questions devraient être posées :

A votre avis...
1. Quel est l'impact d'Internet sur les médias ?
2. Quel est l'impact des médias sur Internet ?
3. Comment votre profession a-t-elle été modifiée par Internet ?
4. Ne serait-il pas intéressant d'initier une table ronde avec des représentants d'autres métiers de la communication sur ce thème ? 

Pourquoi tant de réticences à la mise à disposition d'Internet : parce que nous sommes dépassés par la vitesse à laquelle les technologies de l'information et de la communication évoluent ?

Pourtant...

La France a introduit un serveur pour les enfants malades hospitalisés... On y disserte maintenant sur « La thérapeutique du serveur ».

Quant aux artistes, ils travaillent à de nouvelles compositions collectives sur Web.

Il faudra bien tenir compte de cette nouvelle donne dans notre manière de nous comporter et d'enseigner.

 

Quelques types d'utilisateurs/ consommateurs de Web ?

J'ai abordé plus haut la question des communautés sur le Web. On recense actuellement un certain nombre de catégories qui répondent à des objectifs plus spécifiques. Citons :

1. les communautés d'échanges commerciaux
mettre en relation une masse critique d'acheteurs potentiels et de vendeurs ; 

2. les communautés d'intérêts sur des thèmes spécifiques
exemple : les astronomes sur un thème de recherche ;

3. les communautés de la « fantaisie », la fiction, l'imagination
recherchent de nouveaux environnements, pas seulement à caractère ludique ;

4. les communautés de relations
leurs abonnés cherchent le partage d'expériences ;

5. les communautés relevant de l'instruction publique
enseignants, élèves, parents, etc. partagent le savoir.

Les 5 types de communautés présentées ci-dessus s'entrecroisent et mêlent parfois leurs objectifs.

Exemple : un fabricant de jouets ouvre un serveur pour les parents et répond aux questions parents / enfants tout en offrant des produits à acheter sans passer par des intermédiaires, magasins, offre un forum d'expression, etc. Expérience faite, il décide enfin d'ouvrir son serveur à des partenaires offrant d'autres services (habillement, sport, soins, ...) pour en augmenter renouveler l'intérêt, fidéliser sa clientèle.

En termes de marketing, la meilleure application est celle qui offre des possibilités d'information ou d'expression aux 4 premières communautés décrites et mélange les objectifs tout en renouvelant souvent le contenu et la présentation.

Comme vous l'aurez compris, une application réunissant les communautés 1 et 4 vise à obtenir des bénéfices commerciaux immédiats. La cinquième devrait être sans but lucratif.

 

En conclusion, je vous livre un certain nombre de propositions de débats

 

_________

 

1 Lst-Edu Wwwcptic (EDU)
2 du 27 mars au 5 avril 1998 : http://www.inventions-geneva.ch
3 http://www.breitling-orbiter.ch/breitling/breit97/fr/projet/index.html
4 D'autres questions plus particulières liées serveurs commerciaux, comme la sécurité, ne sont pas abordées dans cet article.

retour sommaire article suivant