Préambule


L'opération "Success Stories" répond à un triple besoin largement répandu : celui de rassembler de bonnes pratiques des NTIC (Nouvelles technologies de l'information et de la communication) dans l'éducation, de les intégrer, puis de les diffuser.

En effet, à une époque où la morosité ambiante incite à relever les difficultés ou les problèmes rencontrés dans tout processus d'innovation, il est important de prendre conscience que de nombreuses expériences satisfaisantes des NTIC existent sous des formes variées (lieux, ordres d'enseignement, disciplines, stratégies pédagogiques très différentes et complémentaires). Cependant, une caractéristique principale de cette situation est que ses acteurs et innovateurs sont le plus souvent isolés et partant la masse critique pour amorcer une dynamique de diffusion et d'échanges enrichissants n'est pas atteinte localement.

L'origine de ce travail remonte aux discussions dans les "Focus groups" de la conférence d'août 1991 à Santa Barbara organisée par IFIP (International Federation for Information Processing). Après cette manifestation, les membres d'un groupe de travail (Working Group 3.1) ont été priés de contribuer activement pour concrétiser un projet. Le présent produit regroupe près de 300 "Success Stories".

La version 1.0 d'avril 1994 des "Success Stories" a été présentée à Barcelone, lors de la conférence de l' IFIP sur l'intégration des technologies de l'information dans l'éducation : "Integrating Information Technologies into Education" (Barcelona, Oct 94). Les participants ont été très intéressés par le processus de promotion de ces bonnes pratiques. De plus, cette démarche a été encouragée par les recommandations des Focus Groups de la conférence (cf. les Actes de la conférence de Barcelone). Il a été même décidé d'organiser l'opération "Success Stories (version 2.0)" en coordination avec la conférence mondiale de IFIP (WCCE'95) World Conference Computers in Education, Birmingham juillet 1995). Cette deuxième édition a même pris la forme d'un concours ouvert du début janvier à fin avril 1995. Chaque correspondant national avait la charge de collecter des contributions de son pays durant cette période.

Nous sommes particulièrement heureux d'offrir cette riche source d'(in)formation qui consacre les réflexions et les actions pédagogiques de beaucoup de collègues. A un moment où les collaborateurs de l'enseignement qui s'occupent de NTIC s'occupent trop souvent de questions importantes, mais marginales par rapport à l'apprentissage (choix et tests des équipements, négociations de licences de logiciels, efforts pour renouveler le matériel, course à la dernière version de logiciel, pertes de temps dues aux incompatibilités des installations, lutte contre les virus, etc), il était en effet judicieux de capitaliser d'une manière systématique ces expériences positives qui sont centrées sur des pratiques et des usages, plutôt que sur des produits. L'organisation des informations, les différentes formes de consultation de ces "Success Stories", la manière de contribuer pour la prochaine version, etc., toutes ces questions trouvent réponses dans le Point de la situation ci-après.

La direction du CPTIC tient à remercier chaleureusement toutes les personnes qui ont contribué à cette opération (enseignants, sponsors, groupes de travail, collaborateurs administratifs et techniques) ainsi que les auteurs et les correspondants genevois, cantonaux et nationaux.

R. Morel
Directeur du CPTIC
Représentant suisse au TC-3 de l'IFIP
Juillet 95