Retour au Sommaire principal
Le regard de l'autre
Exemple de séquence pédagogique à partir de la photographie Le Baiser de Robert Doisneau


par Patrick Conscience

On trouvera une reproduction de la photographie de Doisneau sur internet à l’adresse:

http://masters-of-photography.com/D/doisneau/doisneau_kiss_full.html


Phase 1: (1 période)

Chaque élève reçoit un exemplaire de la photographie, sans mention du titre ni de l’auteur.

Chacun dispose de 10 minutes pour observer l’image et répondre à deux questions:

  1. donne un titre à cette image
  2. précise à quel procédé technique fait appel cette image (peinture, gravure, dessin, photographie, photogramme de film, image de synthèse)

Discussion collective:

L’enseignant régule la discussion et désigne un(e) élève chargé(e) de prendre des notes.
Chacun est invité à commenter son titre et ceux des autres.

Parmi les titres proposés:

  • l’amour
  • le baiser
  • la rue
  • la belle époque
  • seuls au monde

La confrontation des titres permet de mettre en évidence les identités et les différences d’approche de l’image; elle soulève questions et perspectives:

Pourquoi le baiser? -Parce que c’est ce qu’on voit.
-On voit d’autres choses. - Oui mais c’est d’abord ce qu’on voit parce que c’est au milieu… ( importance des zones de l'image composition…)

Pourquoi la rue? -Ca se passe dans une rue.-Est-ce qu’on voit toute la rue.- Non, mais bon on peut deriner le reste de la rue… (l’image montre et cache cadrage hors-champ)

Pourquoi La belle époque? - On voit que ça se passe pas actuellement. - C’est quand la belle époque ?-…
Ca se passe où?… Qui a pris la photo ( datation, lieu identité du photographe)

Lui, il a dit le baiser, toi tu dis l’amour ? - S’ils s’embrassent, c’est qu’ils s’aiment…(baiser amour, sens premier sens second)

….

La fin de la discussion laisse en suspend de nombreuses questions, que l’enseignant peut synthétiser en interrogations portant sur:

  1. comment l’image est-elle faite ?
  2. son contenu (ce qu’on voit et ce que cela signifie)
  3. la situation de l’image (date, lieu, identité)


Phase 2: (2 périodes)

Division de la classe en 3 groupes, chacun ayant pour mission de s’interroger sur les 3 domaines prédéfinis:

GROUPE I
FORME
GROUPE II
SIGNIFICATION
GROUPE III
CONTEXTE
EVA
GERARD
VALENTINE
JULIEN
MARIE
ANDREAS
KARINE
MICHAEL
MARCO
ROBERTO
JEROME
SAHRA
FATUMA
PHILIPPE
MELANIE

  • GROUPE 1: FORME (technique, composition, lumière, cadrage) - dispose d’un ou deux livres sur la technique et l’art photographique
  • GROUPE 2: SIGNIFICATION (description minutieuse de l’image, dégagement de thèmes)
  • GROUPE 3: CONTEXTE (datation et situation de l’image, identité du photographe, détermination du genre (photo de presse, photo privée, photo artistique) - dispose de quelques livres sur l’histoire de la photographie; une fois la photo identifiée, l’enseignant remet au groupe un extrait d’article du Monde (déc.92) révélant la mise en scène du Baiser. Dernière demi-heure: chaque élève prend note des informations recueillies dans son travail de groupe.


Phase 3: (1 période)

Division de la classe en 5 groupes, chacun ayant pour mission d’échanger et de synthétiser les information recueillies dans les groupes précédents.

GROUPE I
FORME
GROUPE II
SIGNIFICATION
GROUPE III
CONTEXTE
EVA
GERARD
VALENTINE
JULIEN
MARIE
ANDREAS
KARINE
MICHAEL
MARCO
ROBERTO
JEROME
SAHRA
FATUMA
PHILIPPE
MELANIE


PHASE 4: (1-2 périodes)

Chaque élève rédige un texte de synthèse relatant tout ce qu’il a découvert sur l’image de Doisneau.

 

[Le regard de l'autre] [Champs scolaire et médiatique] [L'image fixe] [L'image filmique et le son] [Les médias] [L'internet et le multimédia]
[Voyons voir][Le dispositif de formation] [Références] [Séquences d'enseignement] [Contacts] [Le site] [Recherche]